BFMTV

Travaux de rénovation à Perrache: après des mois de pagaille, à quand une amélioration?

Piétons, cyclistes ou automobilistes… à l’approche de la gare de Perrache, circuler est devenu une galère pour bon nombre de Lyonnais.

C'est un bloc de béton qui a longtemps coupé le quartier de la Confluence du reste de Lyon. D'importants travaux de rénovation sont actuellement menés à Perrache pour fluidifier la circulation des piétons et cyclistes entre le cours Charlemagne et la place Carnot. Mais ce chantier contribue à une certaine pagaille en attendant.

Aux heures de pointe, sous la gare de Perrache, les tramways frôlent piétons et cyclistes. Depuis la fermeture de la voûte ouest pour des travaux de rénovation, tout le monde cohabite sur les voies du tram dans le tunnel est.

Réouverture à l'été 2020?

Des déviations ont bien été mises en place par le quai Rambaud et la rue Delandine, mais cet itinéraire n'est pas ou peu utilisé. Il y a donc urgence à rouvrir l'accès ouest alors que plus de 2000 cyclistes passaient sous Perrache avant le début du chantier, selon l'association La Ville à Vélo. 

S’il est encore impossible de programmer une date précise, la Métropole espère que la voûte, qui relie la place des Archives à la place Carnot, sera de nouveau accessible à partir de l’été 2020.

"Tout ira beaucoup mieux dans le courant de l’année 2020 parce qu’un certain nombre de travaux qui sont en cours seront livrés", a assuré sur notre antenne ce lundi, Michel Le Faou, vice-président de la Métropole.

Des ascenseurs pour remplacer les escalators

Selon ce dernier, "des démolitions sont en cours au niveau de la liaison entre la gare et le centre d’échanges" tandis que des "travaux d’investigations complémentaires" doivent être encore réalisés au niveau de la place Carnot.

Autre chantier qui doit être lancé au niveau de la place des Archives : le remplacement des escalators. Ces escaliers mécaniques sont régulièrement en panne, au grand désarroi des usagers qui doivent alors porter leurs valises jusqu’à la gare.

Vétustes, avec des pièces de rechange difficiles à trouver, ils doivent à terme laisser leur place à des "ascenseurs de grande capacité", selon Michel Le Faou.

De nouveaux travaux pour la trémie n°1

En voiture, de nouveaux travaux sont aussi à prévoir au niveau de la trémie n°1 sous Perrache. Rouverte avant le week-end après des semaines de fermeture, ce qui devrait fluidifier le trafic en heure de pointe, cette voie pourrait faire l'objet d'un nouveau chantier dans les prochains mois. 

"Nous aurons probablement de nouveaux travaux à conduire afin de mettre définitivement ces trémies en état", a expliqué Michel Le Faou, qui évoque des chantiers liés à l’amiante dans ces tunnels et "la rénovation des dispositifs d’éclairage". Ces travaux devraient être menés après les élections métropolitaines de 2020.

Cédric Adam avec Benjamin Rieth