BFMTV

Tempête Gloria: 4 départements en vigilance rouge et orange, plus de 1500 évacuations

L'Agly en crue

L'Agly en crue - BFMTV

Des ordres d'évacuations ont été décrétés pour six villages, a-t-on appris du côté de la préfecture.

Quelque 1.500 habitants ont été évacués mercredi dans les Pyrénées-Orientales et quelques dizaines dans l'Aude face aux débordements de deux fleuves placés en "vigilance rouge crue", l'Agly et l'Aude, à la suite de la tempête Gloria, qui frappe le sud de la France après avoir fait trois morts en Espagne.

Cette vigilance a été étendue aux deux départements de l'Ariège et de la Haute-Garonne par Météo France ce mercredi à 19 heures. Les rivières l'Ariège et le Hers-Vif ont été placés en vigilance orange pour risque de crues.

Sur l'Agly, "les précipitations attendues vont générer des débordements généralisés sur le tronçon en cours de journée" avec un "risque potentiel de rupture des digues Agly-Plaine de la Salanque", précise le site Vigicrues. 

Niveau circulation, la route nationale RN116 a été fermée dans les deux sens de circulation au niveau de Villefranche de Conflent, en raison d’un éboulement rocheux, pour une durée indéterminée. Des restrictions de circulation pour les poids lourds ont également été mises en place sur les nationales de l'Ariège et des Pyrénées-Orientales. 

BFMTV
BFMTV © -

Une menace "directe et généralisée"

La vigilance rouge signale un "risque de crue majeure" avec une menace "directe et généralisée sur la sécurité des personnes et des biens", selon Vigicrues.

Le cours d'eau a "atteint sa côte d'alerte de 6m68", a précisé la préfecture des Pyrénées-Orientales. Plusieurs ordres d'évacuations ont été décrétés dans six villages: Claira, Torreilles, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Pia et Rivesaltes, a encore indiqué la préfecture.

Les secouristes s'activent dans plusieurs communes pour installer des dizaines de lits de camp et offrir du thé et du café. Des enfants courent dans tous les sens et beaucoup de personnes âgées, le regard résigné, disent être surtout inquiètes pour leur maison.

"Le niveau (de l'Agly) est monté à 7,20 m, le risque a augmenté, la consigne d'évacuation est plus stricte que jamais. Il va falloir passer la nuit ici, c'est contraignant pour vous je sais, mais indispensable pour vous protéger"; a détaillé la préfecture. 

Fonte de neige et vent d'est

La situation est aggravée par la fonte de la neige récemment tombée, qui augmente le débit des cours d'eau, tandis que sur le littoral, la houle et les fortes vagues d'est à nord-est gênent l'écoulement des rivières.

Sur le littoral, à Argelès-sur-Mer, la Massane, qui traverse la localité est aussi sous haute-surveillance. 

Les habitants se préparent à la montée des eaux, comme Nathalie Pfeffer: "J'ai monté mon canapé, j'ai mis les agglos, j'ai mis tout ce qu'il faut et après on verra, s'il faut sortir je sortirai. J'irai dormir à l'hôtel".

"On préfère se mettre en sécurité et arrêter de travailler justement par rapport aux ordres que l'on nous donne. Parce qu'on ne va pas se mettre en danger", renchérit Cyril Fischer, facteur à Argelès-sur-Mer.
H.S. avec AFP