BFMTV

Qu’est-ce que la médaille d'honneur des épidémies qui va faire son retour 135 ans après sa création?

Ce mercredi, Sibeth Ndiaye a annoncé que le gouvernement tenait à rendre hommage symboliquement à tous les acteurs qui participent depuis plus de deux mois à la lutte contre la pandémie. Parmi les récompenses, elle a évoqué la remise de la médaille des épidémies.

Primes, hommage national le 14 juillet, distinctions… Le gouvernement a fait part ce mercredi de sa volonté de récompenser ceux qui se sont engagés dans la lutte contre le Covid-19. A la sortie du conseil des ministres, Sibeth Ndiaye a notamment annoncé que la médaille d'honneur des épidémies allait être réactivée par décret "afin de récompenser les personnes qui se sont dévouées pendant la crise sanitaire". Mais d’où vient cette décoration? 

Créée en 1885 après l'épidémie de choléra

La médaille des épidémies a été créée en 1885, un an après la vague de choléra qui a particulièrement touché le sud de la France, entre Toulon et Marseille. Instaurée par un décret du 31 mars, elle vise à récompenser "les personnes qui se sont dévouées à l'occasion des épidémies", indique le Larousse. Sa confection est alors confiée au médailleur et sculpteur Hubert Ponscarme. 

Elle se présente sous la forme d’une pièce ronde avec, sur sa face, le visage de Marianne. Au revers, Hubert Ponscarme décide de faire graver des attributs propre au monde médical: le serpent emblème de la Médecine, le vase contenant le breuvage d’immortalité et la palme, symbole d’immortalité et de victoire. Mais sous l’impulsion d’un autre sculpteur, Alexandre Morlon, la décoration évolue pour ne garder à son revers qu’une couronne de lauriers. 

Bronze, argent, vermeil ou or

Dans les trois années qui ont suivi sa création, la distinction a été remise à 1161 personnes dont 662 se sont vu attribuer le bronze, 643 l’argent, 27 le vermeil et 108 l’or, en fonction de leur degré d’investissement dans la lutte contre le virus, selon une étude menée par Jules Martin auteur de Les décorations françaises.

La médaille des épidémies a successivement été remise par le bureau de l’hygiène du ministère du Commerce, le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Guerre puis par celui de l’Hygiène, transformé en 1930 en ministère de la Santé, avant de disparaître en 1962.

Attribuée individuellement ou collectivement

Mais compte-tenu de la nouvelle crise sanitaire que subit la France, l’idée de sa réactivation refait surface. Le 26 mars dernier, le député LR Philippe Gosselin a ainsi proposé de créer une médaille d'honneur des épidémies pour les soignants, sur le même modèle que celle datant du XIXe siècle.

"C’est une occasion unique pour la nation (...) de remercier publiquement (...) ceux qui oeuvrent dans l’ombre contre le coronavirus", écrit le député.

Une fois réactivée, la médaille des épidémies "pourra être décernée à titre individuel ou collectif", a souligné Sibeth Ndiaye.

Ambre Lepoivre