BFMTV

"Perdre du poids, ça devrait être comme perdre sa virginité": la pub d'une salle de fitness fait polémique

-

- - Vincent Lahouze - Facebook

De nombreux internautes s'indignent d'une pub pour un centre de remise en forme de Sartrouville, en banlieue parisienne, mettant en scène une femme rondelette et faisant un parallèle entre perte de virginité et perte de poids. "Les gens sont stupides", s'agace la responsable de la salle de sport, plaidant "l'humour".

Une pub pour une salle de sport indépendante de Sartrouville, dans les Yvelines, suscite une avalanche de réactions indignées en ce début de semaine.

Sur ce panneau publicitaire, photographié dans la rue et partagé sur Facebook, on peut voir une jeune femme rondelette courir sur un tapis de sport, tandis qu'une bulle à côté de sa tête trahit sa pensée. "Pfff, perdre du poids ça devrait être comme perdre sa virginité: une fois que tu l'as perdue c'est fini, tu ne le récupères plus", se dit-elle. "Arrêtez de vous mentir, faites du sport", conclut le slogan. 

Si certains auront noté un accroc à la syntaxe, les internautes crient sur les réseaux sociaux au "sexisme" et à la "grossophobie".

"Votre agence de pub est bien tordue"

"Je crois qu'on bat des records en matière de sexisme et grossophobie. Et ne venez pas me dire que c'est de l'humour", écrit l'un d'eux.

"Savent-ils seulement la difficulté, la souffrance qui peut se cacher derrière une histoire de vie comme celle-ci? Entre troubles du comportement alimentaire, dépression, problèmes hormonaux, remarques désobligeantes, déception, garde-robe à refaire, relation compliquée avec le miroir...", interroge une autre.

Sur la page Facebook de la salle de sport en question, Aloha Fitness Satrouville, figuraient sous les derniers posts, entre quelques commentaires de soutien, des dizaines de messages d'indignation en lien avec la pub.

"Votre pub enfonce encore plus les personnes en surpoids qui, peut être, est dû à une maladie. Quant à la virginité elle n'a rien à voir avec le sport, ni la perte de poids. Votre agence de pub est bien tordue et vous aussi", pouvait-on lire.

Ou encore: "L'humour stéréotypé n'est pas de l'humour mais l'exercice de la domination d'une population sur une minorité. C'est aussi pour ça que les blagues racistes ne sont pas drôles par exemple. L'argument 'vous avez pas d'humour lol' est le favori des imbéciles qui ne parviennent pas à élaborer une réflexion potable pour justifier leur discrimination. Ah et surtout, l'humour c'est censé être drôle."

"Un déferlement de bêtise", pour la responsable du centre

"C’est un déferlement de haine et un déferlement de bêtise", tempête de son côté Isabelle Hocquemiller, responsable chez Aloha Fitness Sartrouville, contactée par BFMTV.com. "C’est mal interprété. Ça part en cacahuète parce que les gens sont stupides. Il fallait faire des astérisques pour expliquer?", interroge-t-elle, affirmant ne pas comprendre pourquoi la pub choque.
Très très remontée, elle plaide l’humour, et se défend d’avoir voulu stigmatiser les personnes en surpoids. "Mon mari et moi sommes obèses, on a des problèmes de santé et on a une salle de remise en forme… Elle est super mignonne, la petite dame. C’est une caricature! C’est drôle. On a beaucoup de clients sartrouvillois qui trouvent que la pub est super rigolote."

Bad buzz?

Et Isabelle Hocquemiller de balayer également les accusations de bad buzz sciemment orchestré. "C’est notre slogan depuis plus d’un an. On existe depuis plus de dix ans. Non, on n’a pas fait exprès de faire du buzz! On est choqués", explique-t-elle. "On a eu des fous, des menaces. Je suis à deux doigts de déposer une plainte. J’ai contacté mon avocat." 

Ce n'est pas la première fois qu'une pub vantant les bienfaits d'un produit fitness ou pour une salle de sport fait parler d'elle en de mauvais termes. Taxée de sexisme, une pub demandant aux femmes si leur corps était prêt pour la plage, dans le métro de Londres en avril 2015, avait pourtant rapporté 30.000 nouveaux clients et généré 2 millions de livres de ventes supplémentaires, selon le chercheur à l’Université Catholique de Louvain et auteur du blog Reputatio Lab, Nicolas Vanderbiest.

A noter d'ailleurs: si les commentaires négatifs déferlent sur la page d'Aloha Fitness Sartrouville, le nombre de "j’aime" sur la page a aussi grimpé en flèche depuis dimanche. 

-
- © -
V.R.