BFMTV

18.000 soignants manifestent à Paris, 16 interpellations après des heurts en marge du cortège

Des affrontements ont éclaté entre des individus et les forces de l'ordre en marge de la manifestations organisée par les personnels soignants ce mardi après-midi.

Des heurts ont éclaté en marge de la manifestation des personnels soignants à Paris ce mardi après-midi. Vers 16 heures, 16 personnes avaient été interpellées, a appris BFMTV de source policières. 

Ces incidents sont survenus alors que le cortège de 18.000 personnes (selon la préfecture) approchait de l'esplanade des Invalides. "Des groupes d'individus cagoulés se sont joints à la manifestation et ont procédé à des exactions, à des casses de matériel urbain, ont renversé des véhicules...", a affirmé Loïc Walder, délégué du syndicat UNSA Police, sur l'antenne de BFMTV. En outre, des poubelles ont été incendiées et des projectiles jetés en direction des forces de l'ordre. Des sources policières évoquent des profils "ultras jaunes" et ont recensé "250 à 300 individus violents" en tête de cortège. 

La police a répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes pour disperser la foule et encercler les "individus violents", avant un retour au calme aux alentours de 18h. 

"Ils nous ont volé notre manifestation"

Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France, était présent dans le cortège. Sur BFMTV, il a dénoncé "des groupuscules ultra-violents". Certains "se sont déguisés en soignants, a-t-il affirmé. Ils nous ont volé notre manifestation".

Ce rassemblement avait pour objectif de peser sur le Ségur de la santé et notamment d'obtenir des avancées pour les salariés des hôpitaux et des Ehpad sur la question des rémunérations.

Saber Desfarges et Sarah-Lou Cohen avec Florian Bouhot