BFMTV

P.Hass (BP) : « On a eu tort d’inciter à l’achat du diesel »

-

- - -

Patrick Haas, PDG de BP France, est revenu sur la flambée des prix des carburants et le rattrapage des prix du gazole.

Invité des GG vendredi 13 juin, le patron de BP France Patrick Haas est revenu la diésélisation du parc automobile : « Les prix du pétrole son montés extrêmement rapidement depuis le début de l'année. Dans notre réseau, les essences ont augmenté de 15 centimes au litre et les gazoles de 25 centimes au litre. Le diesel augmente plus vite que l'essence parce qu'on a des contraintes propres au produit que l'on transforme à travers nos raffineries, le contenu en gazole d'un baril de pétrole est limité ».

« En France on a une spécificité que l'on appelle la diésélisation extrême du parc automobile : une voiture sur quatre seulement est vendue essence. Or aujourd'hui sur un baril de pétrole, extraire trois fois plus de diesel que d'essence, c'est matériellement impossible. Donc il y a de plus en plus de tensions sur le marché du diesel qu'on importe en grande quantité. Aujourd'hui ces incitations au diesel se retournent contre nous et le gazole moins cher que l'essence à la pompe ne correspond pas du tout à la réalité ».

« En réalité, hors taxes, le gazole est beaucoup plus cher que l'essence. On commence à voire des évolutions dans les journaux automobiles, on voit de plus en plus pour les petites cylindrées que certains commencent à remettre en cause la prééminence du diesel. Sur certains modèles le diesel est plus performant que l'essence, sur d'autres c'est moins certain ».

La rédaction-Les Grandes Gueules