BFMTV

Nuit de la solidarité: Paris compte ses sans-abri

La nuit de la solidarité. Image d'illustration

La nuit de la solidarité. Image d'illustration - BFM Paris

Quelques 2.000 volontaires ont arpenté les rues de la capitale ce jeudi soir.

1.600 Parisiens bénévoles et 400 travailleurs sociaux volontaires ont entamé vers 22 heures, ce jeudi, le comptage des sans-abri dans la capitale à l'occasion de la deuxième Nuit de la solidarité. L'an dernier, 3.035 sans-abri avaient été recensés lors de la première édition de cette opération.

La Nuit de la solidarité a d'abord démarré au gymnase Jean-Jaurès, dans le 20ème arrondissement de Paris en présence de la maire Anne Hidalgo. Les quelques 2.000 volontaires s'y sont réunis afin de recevoir une brève formation avant de partir à la rencontre des sans-abri.

Toute la nuit, 360 équipes, des groupes de quatre ou cinq volontaires, vont arpenter les rues de la capitale à la rencontre des sans-abri. Chacun transporte avec lui un questionnaire destiné à établir les différents profils rencontrés. Parmi les interrogations: "depuis combien de temps la personne est-elle dans la rue? De quoi à t-elle besoin?"

"Je voulais donner un petit coup de main", explique une bénévole. "On va s'approcher des gens tout doucement. On va leur demander s'ils sont d'accord pour nous expliquer, anonymement, leurs conditions de vie dans la rue, pourquoi ils sont dans la rue, s'ils ont fait des démarches pour avoir un hébergement."

Un périmètre élargi

Pour cette deuxième édition, le périmètre a été élargi: les parcs et jardins, les talus du périphérique, les immeubles du bailleur Paris Habitat, de nouveaux parkings. "On va avoir une vision élargie", a expliqué Dominique Versini, adjointe à la solidarité de la maire de Paris. "En explorant des endroits nouveaux et un peu cachés, on s'attend à recenser plus de sans-abri que l'an dernier"

Partis à 22 heures, les volontaires sillonneront les rues jusqu'à 1h. Tous les résultats devraient être transmis à l’Hôtel de Ville avant 2 heures du matin. Le premier bilan du nombre de personnes qui dorment dans la rue à Paris sera annoncé jeudi 14 février.

Cyrielle Cabot