BFMTV

Nuit de la solidarité : le nombre de SDF recensés à Paris en hausse

La nuit de la solidarité. Image d'illustration

La nuit de la solidarité. Image d'illustration - BFM Paris

Plus de 3.600 personnes sans-abri ont été recensées dans les rues de Paris, durant la Nuit de la solidarité qui s'est tenue début février. Un chiffre en hausse par rapport à l'année dernière.

La Ville de Paris a dévoilé ce jeudi les premiers résultats du décompte des personnes sans-abri réalisées durant la Nuit de la solidarité le 7 février dernier. 2.000 bénévoles avaient participé à cette maraude à travers les rues de Paris pour recenser les personnes à la rue.

En tout, 3.622 personnes ont été décomptées au cours de cette nuit. Dans le détail, 2.232 de ces personnes étaient présentes dans les rues de Paris, 639 dans le bois de Vincennes, le bois de Boulogne, la Colline (18e) ainsi que dans les parcs et jardins ou talus du périphérique. S'ajoutent également 751 personnes décomptées dans les gares ou stations de métro, au sein de l'APHP, de parkings ou dans les halls d'immeubles du bailleur Paris Habitat. 

Un périmètre de recensement plus large

Ce chiffre de 3.622 personnes est en augmentation par rapport à la première édition de la Nuit de la solidarité, durant laquelle 3.035 sans-abri avaient été recensés. La mairie de Paris s'attendait à recenser davantage de sans-abri que lors de la première édition du fait de l'extension du recensement notamment aux parcs et jardins ou encore talus du périphérique. 

Mais les premiers résultats montrent de fortes hausses dans le nord-est de Paris. Dans le 18e, le nombre de sans-abri a quasiment doublé passant de 246 en 2018 à 421 cette année. Le 19e arrondissement connaît aussi une hausse, passant de 2015 à 318 personnes. 

Des résultats plus complets permettant de recenser le profil (âge, sexe, parcours) et les besoins des personnes seront dévoilés le mois prochain. L'an dernier, la Nuit de la solidarité avait permis de mettre en évidence une féminisation des personnes à la rue. Après la première Nuit de la solidarité, la Ville de Paris avait ainsi décidé d'ouvrir des haltes et centres dédiés spécifiquement aux femmes. 

Carole Blanchard