BFMTV

Normandie: faute de carburant, des stations-service ferment

BFMTV

De nombreuses stations-service n'ont plus de carburant en Normandie à la suite des mouvements sociaux, en particulier au Havre, où trois stations sur quatre sont fermées, a-t-on appris ce mercredi auprès des préfectures.

Jean-Marc Magda, directeur de cabinet de la préfète de Seine-Maritime a indiqué que "vingt-cinq pour cent des stations de l'agglomération du Havre sont ouvertes, ce qui ne veut pas dire qu'elles ont à la fois du gazole et de l'essence, 25% à Dieppe, et 50% à Rouen". Cela fait suite au mouvement d’opposants à la loi Travail, qui bloquent des stations-service depuis plusieurs jours.

"Plus de livraisons aujourd'hui qu'hier"

Dans l'Eure, le préfet a pris un arrêté pour que "les 33 stations-services du département, qui ont conventionné avec la préfecture, réservent 25% de leur stock de carburants aux véhicules prioritaires et d'urgence", a annoncé la préfecture sur son site internet. La préfète de Seine-Maritime a pris le même type d'arrêté mais uniquement pour trois stations, une à Rouen, une au Havre et une à Dieppe. "Il y a eu un triple effet. Après le long week-end de la Pentecôte, les stations se sont vidées naturellement. Avec le mouvement social, l'accès au carburant ou aux stations et donc le ravitaillement a été perturbé. Et une rumeur de pénurie a asséché aussi" certaines stations, a expliqué Jean-Marc Magda.

"Il y a toutefois eu plus de livraisons aujourd'hui qu'hier", a ajouté Jean-Marc Magda. Le carburant vient d'un distributeur qui n'est pas bloqué au Havre, la SEP, et de Gennevilliers.

A.M avec AFP