BFMTV

Montpellier: il utilise l'attentat de Nice pour abandonner son chien

Un homme s'est présenté à la SPA de Montpellier en simulant sa propre mort lors de l'attentat de Nice pour pouvoir abandonner son chien, un Malinois d'un an.

Les salariés de la SPA ont l'habitudes des comportements peu délicats des propriétaires d'animaux. Ceux du refuge de Montpellier sont encore sous le choc, comme le confie la responsable, après la venue d'un propriétaire d'un jeune chien de douze mois.

Il y a quelques jours, un homme est venu apporter l'animal, un Malinois, pour l'abandonner. Il explique alors ne pas pouvoir s'en occuper après le décès de son "meilleur ami" à qui appartenait le chien, tué lors de l'attentat de Nice le 14 juillet, rapporte Nice-Matin. Très touché par la situation, le personnel admet immédiatement l'animal parmi ses pensionnaires.

L'homme n'assumait pas

L'abandon d'un animal à la SPA comporte toutefois des règles. A commencer par des vérifications auprès des autorités afin de savoir si le propriétaire du Malinois, domicilié à Saint-Jean-de-Védas, dans l'Hérault, selon la puce de l'animal, est bien mort.

"J'ai appelé la police et la gendarmerie et nous nous sommes rendu compte que le nom donné par ce monsieur n'était pas sur la liste des victimes de l'attentat", explique Annie Bénézech, la porte-parole de la SPA de Montpellier au quotidien local.

L'homme avait semble-t-il inventé ce mensonge car il n'assumait pas d'abandonner son chien. L'animal lui se trouve toujours à la SPA de Montpellier. Après qu'il aura reçu un rappel de vaccin et qu'il sera castré, le jeune Malinois sera proposé à l'adoption. 

J.C.