BFMTV
Société

Lille: l'extrême droite identitaire ouvre un bar au centre-ville

(Image d'illustration)

(Image d'illustration) - Fred Dufour - AFP

Le groupe d'extrême droite Génération identitaire va ouvrir fin septembre un bar au cœur de Lille. Une pétition lancée par une conseillère de quartier craignant des "dérives incontrôlables" demande sa fermeture.

"Inadmissible." Une pétition dénonce l'ouverture prochaine par le groupe d'extrême droite Génération identitaire Flandre-Artois-Hainaut d'un bar à proximité de la Grand-Place de Lille, rapporte La Voix du Nord. La "Citadelle" -présentée comme une maison identitaire et patriote sur sa page Facebook- qui comptera également un espace cinéma, une bibliothèque et une salle d'entraînement à la boxe de rue, doit être inaugurée le 24 septembre prochain.

Peu après l'annonce de cette ouverture, Josiane Dabit, conseillère EELV du quartier de Moulins et militante associative, s'est immédiatement insurgée d'une telle initiative. Elle a lancé vendredi une pétition sur le site Change.org pour exiger sa fermeture.

"Ce lieu va propager de la haine"

"J'ai agi en tant que citoyenne, militante pour les droits humains, et j'adresse cette pétition à Martine Aubry. Elle ne peut pas accepter l'implantation d'un bar d'identitaires en plein centre de Lille. Je suis profondément inquiète. Ce lieu va propager de la haine, provoquer des dérives incontrôlables et des incidents. Dans une ville où on prône le vivre ensemble, ce bar n'a pas d'avenir", a-t-elle indiqué au quotidien régional.

4.000 soutiens en trois jours

Le texte a recueilli près de 4.000 soutiens ce lundi midi en trois jours. "Non à des endroits dits publics où l'on prône la haine de l'autre en fonction d'une couleur", s'est indignée une signataire sur la page de la pétition. "Ce bar ne reflète en rien le respect et les échanges humains qui existent à Lille", témoigne une autre. "La xénophobie est un délit. Privé ou non, ce bar n'a pas à exister", assène également une signataire.

L'appel à la fermeture de cet établissement a été relayé sur les réseaux sociaux, certains internautes dénonçant un "repli identitaire dans tout ce qu'il a de plus nauséabond".

Le repli identitaire dans tout ce qu'il a de plus nauséabond. Ça se passe à Lille en 2016, triste... https://t.co/rLpA1Lpnn7
— Liz (@Liz_aLille) September 10, 2016

"On va être extrêmement attentif"

La pétition sera remise au préfet ainsi qu'à la maire de Lille, qui a réagi lundi soir pour La Voix du Nord. "Beaucoup de gens ont signé, je trouve cela plutôt bien, ça prouve que les citoyens réagissent". Informée la semaine dernière, la municipalité a examiné le dossier avec la préfecture. Mais il serait pour l'heure impossible d'empêcher l'ouverture.

"C'est un club privé, géré par une association autorisée, a précisé Martine Aubry. Si on constate des troubles, des provocations, ou des atteintes à la loi, on répondra. Ça ira du PV, jusqu'à la fermeture. On va être extrêmement attentif."

C.H.A.