BFMTV

Libération des cadres à Goodyear : un des deux dirigeants témoigne

-

- - -

La CGT et les salariés de Goodyear à Amiens-Nord ont libéré au bout de près de 30 heures deux cadres de l'usine promise à la fermeture. L'un des deux dirigeants, le directeur de production Michel Dheilly, témoigne en exclusivité pour BFMTV / RMC

L'un des deux dirigeants de l'usine de Goodyear d'Amiens-Nord, retenus puis libérés après trente heures de séquestration, a témoigné en exclusivité pour BFMTV, sur les conditions de sa séquestration.

"On se sent soulagé, évidemment", a déclaré Michel Dheilly, directeur de production chez Goodyear. "Les heures de séquestration se sont passées de manière variable, en fonction des événements: il y a eu des périodes où la tension était palpable; à d'autres moments, nous avions plus le temps pour pouvoir dialoguer avec l'ensemble du personnel. Les gens avaient besoin d'exprimer leur colère".

"Pas d'atteinte à notre intégrité physique"

"Il y avait des partenaires sociaux et des salariés", a poursuivi le cadre. "Les débats tournaient essentiellement sur les questions de replacement. Certaines fois, nous n'étions pas rassurés, mais il n'y a pas eu d'atteinte à notre intégrité physique".

Après avoir libéré les deux cadres, la CGT et les salariés de Goodyear Amiens-Nord ont annoncé l'occupation du site, pour maintenir la pression et négocier au mieux les primes de départ.

La rédaction