BFMTV

La tribune contre l'antisémitisme provoque l'incompréhension des recteurs de mosquées

Dalil Boubakeur est le recteur de la Grande mosquée de Paris.

Dalil Boubakeur est le recteur de la Grande mosquée de Paris. - Geoffroy van der Hasselt - AFP

Le texte, paru dans Le Parisien ce week-end, fustige l'essor d'une nouvelle forme d'antisémitisme, alimenté par "la radicalisation islamiste".

Le manifeste contre l'antisémitisme, paru dans Le Parisien dimanche et signé par 300 personnalités, ne va pas sans provoquer de réactions dans le monde musulman. Le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, dénonce ce lundi un "procès injuste et délirant d'antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l'islam de France à travers cette tribune", et brandit "le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles".

Dans ce texte, les signataires, dont l'ancien Premier ministre Manuel Valls et l'ex-président Nicolas Sarkozy, pressent notamment les autorités musulmanes de "frapper d'obsolescence" les versets du Coran qui appelleraient "au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants".

"Les citoyens français de confession musulmane majoritairement attachés aux valeurs républicaines n'ont pas attendu (cette) tribune (...) pour dénoncer et combattre depuis des décennies l'antisémitisme et le racisme antimusulman sous toutes ses formes", répond Dalil Boubakeur.

Une nouvelle tribune à venir

Tareq Oubrou, le recteur de la grande mosquée de Bordeaux, ne cache pas lui non plus son incompréhension. "Attribuer l'antisémitisme à l'islam est presque un blasphème puisque les deux tiers des prophètes du Coran sont des juifs! Cela ne rime à rien", réagit-il sur Franceinfo. "Attribuer l'antisémitisme à une 'génétique coranique' quelconque est une erreur intellectuelle monumentale", ajoute-t-il. Pour lui, "l'antisémitisme puise ses racines ailleurs: dans la vengeance, la jalousie et l'ignorance." Il évoque également "l'importation du conflit israélo-palestinien et le mélange entre l'antisionisme et l'antisémitisme".

Pour souligner l'importance de la lutte contre l'antisémitisme, les imams ont l'intention de faire paraître une tribune à leur tour. Elle devrait être publiée prochainement dans Le Monde.

A. K.