BFMTV

Vaucluse: un arrêté anti-ovni toujours en vigueur à Châteauneuf-du-Pape

Photo prise le 6 août 2010 de l'observatoire du Pic du Midi, de la voie lactée. Outre les visites de jour, le site offre depuis 2006 la possibilité de passer la nuit sur place pour profiter d'une vue imprenable sur le cosmos et s'initier à l'astronomie.

Photo prise le 6 août 2010 de l'observatoire du Pic du Midi, de la voie lactée. Outre les visites de jour, le site offre depuis 2006 la possibilité de passer la nuit sur place pour profiter d'une vue imprenable sur le cosmos et s'initier à l'astronomie. - REMY GABALDA - AFP

Le maire de Châteauneuf-du-Pape, dans le Vaucluse, se refuse à supprimer un arrêté anti-ovni pris par le premier élu de la commune il y a 62 ans.

"Le survol, l'atterrissage et le décollage d'aéronefs dits 'soucoupes volantes' (...) sont interdits sur le territoire de la commune (...)". C'est ce que stipule notamment l'arrêté anti-ovni pris par le maire de Châteauneuf-du-Pape, Lucien Jeune, en novembre 1954.

"On fait le buzz de façon sympathique"

Un arrêté toujours en vigueur, comme le rapporte France Bleu Vaucluse, qui précise que le maire actuel, Claude Avril, n'entend pas le supprimer estimant que ça fait de la pub à la commune. "(...) C'est bien de pimenter les choses, avec des jeux d'attitude. On fait le buzz de façon sympathique. Personne n'est dupe," raconte-t-il à l'antenne locale.

Cette idée à émergée "lors d'un congrès avec d'autres maires de France, raconte Elie Jeune, le fils du premier élu de la commune à l'origine de l'arrêté. À l'époque, on parlait beaucoup d'extra-terrestres et d'ovni, c'était à la mode. Des histoires formidables circulaient. Mon père a eu l'idée de s'en servir (...)", explique-t-il.

Une initiative qui s'est rapidement répandue au-delà des frontières, affirme le média, conduisant ainsi des journalistes du monde entier à Châteauneuf-du-Pape dont la renommée ne repose plus seulement sur les vignobles...

A.C.