BFMTV

Val d'Oise: 24 maires s'unissent contre le rodéo urbain

Image d'illustration

Image d'illustration - AFP

Dans le Val d'Oise, le rodéo urbain est perçu comme une plaie par les maires du département. "La situation n’est plus tenable !", annonce d'emblée une lettre dénonçant le phénomène des rodéos urbains.

Rédigée à destination du président de l’Association des maires de France (AMF), François Baroin, ce sont plus de vingt-quatre maires du Val-d’Oise qui ont ajouté leur signature à cette missive, raconte Le Parisien

Le maire d'Éragny a reçu des projectiles

Thibault Humbert (LR), chef de la commune d’Éragny, est à l'origine de ce courrier, après avoir été lui-même pris à partie dans le quartier des X-Arpents. Le marie a reçu des projectiles, pour avoir tenté de mettre fin lui-même à un défilé de motos à grande vitesse.

"Sur le terrain, les maires de France sont confrontés à ce genre de situation tous les jours", écrit Thibault Humbert, qui demande à François Baroin une entrevue à ce sujet.

"L’AMF est l’interlocuteur idéal entre le pouvoir central et les collectivités locales, estime l’élu. C’est un enjeu national, tout le monde doit prendre ses responsabilités." Des maires issus de territoires aussi divers qu’Argenteuil et Arronville, Beaumont-sur-Oise, Ermont, Saint-Gratien ou Ennery ont cosigné cette lettre.

S.Z avec AFP