BFMTV

Loto: super cagnotte pour l'unique vendredi 13 de l'année

Keno, Loto et Euro Millions: des jeux qui rapporteront des millions d'euros en ce vendredi 13.

Keno, Loto et Euro Millions: des jeux qui rapporteront des millions d'euros en ce vendredi 13. - -

13 millions d'euros sont en jeu. La Française des Jeux devrait enregistrer aujourd'hui six à huit millions de joueurs au lieu des trois ou quatre millions d'un vendredi habituel.

Trèfles à quatre feuilles, étoiles filantes et pattes de lapin: munis de ces porte-bonheur, des millions de joueurs vont dépenser vendredi, unique vendredi 13 de l'année, des dizaines de millions d'euros au Loto, Euro Millions et autres jeux de grattage, dans les casinos ou sur les hippodromes.

La dernière année avec un seul vendredi 13, une rareté, remonte à 2011, et la prochaine ne surviendra pas avant 2016. En revanche, 2015 sera une année exceptionnelle car elle comptera trois Vendredis 13 (février, mars et novembre).

Ce jour particulier est un symbole de chance pour les joueurs superstitieux, en raison de la rencontre du treize, nombre à la fois du mal et du renouveau, et du vendredi, jour faste ou néfaste.

Le nombre de joueurs multiplié par 2

En France, le Vendredi 13 est un phénomène de société. La Française des Jeux (FDJ) va ainsi enregistrer six à huit millions de joueurs au lieu des trois ou quatre millions d'un vendredi habituel dans ses 22.300 points de vente.

La FDJ proposera en effet vendredi un "Super Loto" exceptionnel de 13 millions d'euros. Le Loto est habituellement tiré le lundi, mardi et samedi.

Par ailleurs, le jackpot de la loterie Euro Millions s'élèvera à 135 millions d'euros puisque les 100 millions proposés le 6 juin n'ont toujours pas été remportés.

Et les joueurs auront bien besoin de trèfles à quatre feuilles. L'éventuel gagnant du "Super Loto" n'aura qu'une chance sur 19.068.840 de décrocher la cagnotte de 13 millions d'euros en cochant les six bons numéros. Le gagnant de la cagnotte des 135 millions d'euros de la loterie européenne ne disposera que d'une chance sur 116.531.800 de trouver les sept numéros.

Quant à la vingtaine de jeux de grattage de la FDJ, ils devraient connaître 20% de mises supplémentaires.

Le PMU devrait également être de la fête puisqu'il connaît à chaque Vendredi 13 une progression de ses recettes dans ses 12.000 points de vente.

Pour l'Etat, une manne cinq milliards d'euros de taxes et d'impôts

Les 198 casinos français également, à l'instar du groupe Vikings, qui prévoit un triplement de la fréquentation vendredi dans ses neuf casinos, a expliqué Luc Leborgne, son directeur général.

Les Vendredis 13 (trois en 2012, deux en 2013, un en 2014) assurent donc au secteur des jeux d'argent et de hasard (31,7 milliards d'euros en 2013 en baisse de 2,5% par rapport à 2012) un supplément de recettes sensible.

Quant à l'Etat, il gagnera de toute façon à tous les coups puisqu'il encaisse bon an, mal an, cinq milliards de taxes et d'impôts, une manne bienvenue en période de disette budgétaire.

En France, les gains aux jeux d'argent et de hasard - sauf le poker - ne sont pas imposables, les impôts étant prélevés sur les enjeux. Mais les gagnants de vendredi soir rejoindront dès l'année prochaine le club des quelque 300.000 Français assujettis à l'ISF.

V.R. avec AFP