BFMTV

CAFE INSOLITE - Comment écrire un best-seller et un gros cafard dans l'oreille

Chaque jour, les meilleures infos insolites, sélectionnées par BFMTV.com

Chaque jour, les meilleures infos insolites, sélectionnées par BFMTV.com - -

Tout au long de la journée, BFMTV.com sélectionne pour vous les infos les plus croustillantes. Ce vendredi, une fillette demande un dragon à des scientifiques australiens et Terry Gilliam parle de relancer le tournage de Don Quichotte et un homme se fait retirer un cafard de l'oreille.

> Les secrets d'un bon best seller

Pas besoin de s'appeler Marc Lévy pour vendre des millions de livres. Des scientifiques américains de la Stony Brook University ont développé un algorithme qui permet de prédire avec une précision de 84% le succès commercial d'un ouvrage.

Selon les chercheurs, qui se fondent sur une approche à la fois statistique et linguistique, il existe ainsi toute une série de facteurs déterminant le succès. Ainsi, d'après leur analyse menée sur des classiques, des romans de science fiction ou de la poésie, ceux qui utilisent le plus des conjonctions comme "et " et "mais" et de nombreux noms et adjectifs ont eu plus de succès. Les ouvrages contenant beaucoup de verbes et d'averbes, et notamment des verbes comme "voulu", pris" ou "promis" ont, eux, rencontré moins de succès.

> Coup de cafard

Il se plaignait de douleurs violentes... le médecin a retiré de son oreille, un cafard de 2 cm. En Australie, un homme qui s'était réveillé mercredi avec des douleurs aigües dans une oreille a été conduit à l'hôpital, non sans avoir d'abord tenté le bonne vieille méthode de l'aspirateur.

Le médecin lui a injecté de l'huile, dans l'oreille, ce qui a enfoncé l'insecte, mais l'a aussi tué (le cafard, pas le patient). Il n'a plus eu alors qu'à extraire la bête avec une pince.

L'homme a indiqué sur l'Australian Broadcasting Corporation que ses amis, terrorisés, dormaient désormais avec un casque sur les oreilles.

> Bienvenue en Utopia

Les Néerlandais sont encore capables de révolutionner la télé-réalité. John de Mol, fondateur d'Endemol, et inventeur de Big Brother vient ainsi de lancer, le 31 décembre dernier, une nouvelle émission baptisée Utopia. Les quinze participants, filmés nuit et jour pendant un an, doivent constituer en pleine campagne néerlandaise une société nouvelle, avec ses lois et ses règles. Ils vont devoir créer un monde idéal et accéder au "bonheur ulitme ou (au) chaos total".

> Dessine-moi un dragon

Les scientifiques australiens du CSIRO ont fait plein de découvertes importantes. On leur doit le Wi-Fi et les billets de banque en plastique. Mais jamais on ne leur avait demandé de dragon. C'est ce qu'a fait une petite fille de 7 ans, qui leur a adressé une lettre.

"Bonjour, gentils scientifiques, leur a écrit la petite Sophie, est-ce que ce serait possible de faire un dragon pour moi. J'aimerais beaucoup que vous puissiez, mais si vous ne pouvez pas, ce n'est pas grave", ajoute-t-elle gentiment. Joint à la lettre, un dessin la représentant, avec son dragon. "Si c'est une fille, je l'appellerai "Sans-dent" et si c'est un garçon, ce sera Stuart". Si elle ne demande pas une boîte avec des trous comme le Petit Prince, cette mini-Kalheesi a déjà prévu un endroit pour son dragon "dans son jardin où il y a plein de place".

Les scientifiques sont d'abord restés un peu interdits devant l'ampleur de la tâche, écrivant même des excuses "nos travaux ne nous ont jamais amenés vers la variété de dragons mythiques, ceux qui crachent du feu. Et pour cela, nous présentons nos excuses à l'Australie".

Et puis ils se sont dit qu'ils ne pouvaient pas rester sans rien faire et ils ont décidé de créer un dragon en titane, grâce à l'impression 3D. La vidéo ci-dessous montre la naissance de "Sans-dent". "Légèrement plus petit qu'un vrai, mais très aérodynamique", lui ont-il expliqué. "Nous adorerions t'avoir dans notre équipe, Sophie, lui-ont-ils également répondu. Et en attendant, reste curieuse".

> Terry Gilliam veut attaquer la 7e Manche

Le film Don Quichotte, dont le début de tournage calamiteux en 2000 avait donné lieu au génial making of Lost in la Mancha, verra-t-il le jour? En tout cas son réalisateur, Terry Gilliam, y croit encore. L'ex Monty Python a ainsi confié dans une interview à La Stampa, qu'il allait remettre le projet en chantier.

Le début du tournage serait prévu aux Canaries, le 3 octobre prochain. Selon Le Monde qui relaie l'info, il s'agirait-là de la septième tentative. Si Gilliam n'a pas voulu révéler le nouveau casting, on sait déjà que Jean Rochefort n'y figurera pas.


Lost in La Mancha - Bande annonce Vost FR par _Caprice_

Cuisse de girafe et aile de flamand rose

Flamands roses, girafes, oursins, tous ces mets "délicats et exotiques" faisaient le régal des habitants de Pompéi avant l'éruption du Vésuve. C'est ce qu'ont découvert et partagé des scientifiques de l'université de Cinccinnati, réunis début janvier lors du rendez-vous annuel de l'Archaeological Institute of America.

L'équipe d'archéologues de Cincinnati a effectué des fouilles pendant plus de dix ans dans deux quartiers de Pompéi, situés dans l'une des zones les plus commerçantes de la ville, où habitait à l'époque la classe moyenne. Dans ce quartier se trouvaient une vingtaine de restaurants, dans les cuisines desquels les chercheurs ont retrouvé divers restes et déchets organiques, parmi lesquels une patte de girafe.

Cette découverte, faite dans les ruines d'un restaurant traditionnel de Pompéi, démontre, selon les chercheurs, que les "anciens Romains étaient capables d'effectuer de longues distances pour acheter de la nourriture exotique". Cela démontre aussi combien tous les Pompéiens avaient un "régime riche et varié" et pas seulement les populations aisées. "La vision traditionnelle qui veut que la plèbe se nourrissait de ce qu'elle trouvait, qu'elle se contentait d'un bol de mauvais gruau, doit donc être atténuée: il faut plutôt parler de haut niveau général en terme de qualité de vie et de régime alimentaire", a expliqué Steven Ellis, professeur d'histoire antique.

Magali Rangin