BFMTV

Henriette Cohen, doyenne française des rescapés d'Auschwitz-Birkenau, est morte 

-

- - JOE KLAMAR / AFP

Henriette Cohen avait été déportée en mai 1944 à Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône, alors qu'elle été âgée de 27 ans.

Henriette Cohen, la doyenne française des rescapés d'Auschwitz est morte lundi à l'âge de 101 ans, a annoncé ce jeudi le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). 

Née le 17 août 1917 à Marseille, Henriette Cohen est ciblée par une rafle en mai 1944, à l'âge de 27 ans, par la Gestapo près de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône. Alors qu'elle était dans la maison de ses beaux-parents, cette jeune mère de deux filles âgées de 3 ans et 14 mois est arrêtée avec sa belle-mère.

Raflée à 27 ans à Salon-de-Provence

Quelques jours plus tard, toutes deux sont déportées de Drancy à Auschwitz. Sa belle-mère est directement envoyée dans les chambres à gaz à Birkenau; Henriette est emmenée à Auschwitz pour effectuer des travaux forcés. Elle en reviendra en janvier 1945, ne pesant plus que 35 kg.

De leurs côtés, ses enfants et sa mère ont réussi à se cacher dans une ferme et à échapper à la rafle. Après la guerre, les paysans qui les ont aidées ont été reconnus "Justes parmi les nations".

De nombreuses années plus tard, Henriette Cohen, mère alors de 6 enfants, est allée raconter son vécu devant des jeunes "pour que personne ne puisse nier" la Shoah.

Jeanne Bulant avec AFP