BFMTV

Une association milite pour la fin des devoirs au collège

Une classe de collège d'Aytré (Charente-maritime).

Une classe de collège d'Aytré (Charente-maritime). - Xavier Leoty - AFP

L'association de soutien scolaire ZupdeCo lance un manifeste pour que les devoirs soient faits sur le temps scolaire, y compris au collège. Objectif: lutter contre les inégalités.

Le débat n'est pas nouveau, mais se pose régulièrement: les enfants ont-ils trop de devoirs à faire en rentrant de l'école? Pour l'association de soutien scolaire ZupdeCo, la réponse est oui. Elle lance lundi matin un manifeste intitulé "Dites non aux devoirs à la maison, oui aux devoirs à l'école".

L'argument de ZupdeCo: les devoirs à la maison viendraient exacerber les inégalités. "Les devoirs à la maison ne tiennent pas compte de la réalité des familles en difficulté", fait savoir l'association sur son site. Un manifeste qui intervient alors que le Conseil national d'évaluation du système scolaire a qualifié récemment dans un rapport la France comme le pays le plus inégalitaire en matière scolaire. 

ZupdeCo souhaite donc la fin des devoirs, à l'école mais aussi au collège, et s'appuie pour cela sur un sondage réalisé en juin qui indique que seuls 6% des collégiens assurent recevoir "systématiquement" de l'aide de leurs parents, contre 61% qui en bénéficient "uniquement" quand ils le demandent.

Quels moyens logistiques?

"Nous avons chaque soir des enfants qui rentrent à la maison avec des devoirs et qui n'ont pas obligatoirement le cadre nécessaire", note François Afif Benthanane, le fondateur de ZupdeCo. "Quand on demande aux parents quelle est leur relation aux devoirs, plus de la moitié d'entre eux répondent y consacrer moins de 15 minutes. La vraie inégalité à la maison, tous les soirs, ce sont les devoirs". 

Mais pour lutter contre les devoirs à la maison, encore faut-il disposer des moyens logistiques nécessaires pour les faire faire dans l'enceinte de l'établissement. "Le problème, c'est d'avoir suffisamment d'étudiants pour assurer le soutien, et de trouver les créneaux nécessaires", répond Jean-Rémi Girard, du Snalc, le syndicat des enseignants du second degré.

Selon ZupdeCo, l'idée emporte l'adhésion chez les collégiens, puisque 56% d'entre eux seraient d'accord, ainsi que 70% des parents.

Pour l'heure, seuls les élèves en école primaire sont en principe dispensés de devoirs, et le ministère de l’Education nationale n'envisage pas une telle interdiction au collège. La réforme appliquée depuis cette rentrée a cependant renforcé l’accompagnement personnalisé, pour aider les élèves à travailler en autonomie. 
Ariane Kujawski avec Alexis Cuvillier et Etienne Grelet