BFMTV

Rentrée sans filet d’une jeune professeur d’anglais

-

- - -

Eva est professeur d’anglais. C’est sa seconde rentrée cette année, mais pour la première fois, elle sera professeur principale. Pour cela elle n’a pas eu la moindre formation. Du coup J-3 avant sa prérentrée, elle se prépare.

Y a-t-il un barème des punitions et sanctions dans le collège ? Voilà l’une des nombreuses questions qu’Eva doit lister dès à présent. Demain, cette jeune enseignante de 29 ans fera sa rentrée des classes : "mardi, j’accueille une classe de 6ème, je veux savoir où les récupérer et dans quelle salle les emmener."

L’angoisse monte un peu plus chaque jour

L’année dernière, elle était professeur d’anglais dans un lycée. Mais cette année, elle enseignera en collège. Et double défi : pour la première fois, elle sera aussi prof principale. Pour cela, elle n’a reçu aucune formation, du coup l’angoisse monte un peu plus chaque jour : "je vais découvrir moi-même l’établissement et je me sens pas encore prête à prendre en charge et avoir sous ma responsabilité 30 élèves de 10 et 11 ans."

"Je connais des professeurs qui ont abandonné"

L’année dernière, pour sa toute première rentrée des classes, elle n’avait pas non plus reçu de formation préalable. Une épreuve, qu’elle a surmontée malgré tout : "Je connais des professeurs qui ont abandonné soit pendant l’année parce qu’ils en pouvaient plus, soit ils ont fini l’année et ont arrêté. Ils ont réalisé que ce n’est pas ce qu’ils voulaient faire. Moi j’aime la pédagogie."

Même si elle a fait face à la situation. Eva regrette cette absence de préparation. Elle souhaite que les enseignants puissent faire des stages d’observation en classe avant leur première rentrée.