BFMTV

"Deux poids, deux mesures": les Lyonnais s'agacent de la venue de supporters italiens en pleine crise du coronavirus 

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes ont critiqué la décision des autorités de ne pas interdire l'accès des supporters italiens au stade et se sont inquiétées de l'arrivée de milliers de transalpins dans la ville.

Les Lyonnais sont inquiets, mais également en colère. Ce mercredi soir, plusieurs milliers de supporters turinois doivent converger vers la "capitale des Gaules" pour assister au match qui opposera leur équipe, la Juventus, à l’Olympique Lyonnais.

Une situation potentiellement problématique au vu de la situation sanitaire côté transalpin, où plusieurs dizaines de cas de coronavirus ont été détectés ces derniers jours, et où 11 patients ont déjà trouvé la mort. Et la région la plus touchée, la Lombardie, où plusieurs villes ont été placées en quarantaine, est directement frontalière avec le Piémont, d’où devraient arriver la majorité des supporters ce jour.

"On a le goût du risque"

Au-delà des réactions outragées de plusieurs personnalités politiques, de nombreuses personnes se sont, sur les réseaux sociaux, agacées d’une sorte de "deux poids deux mesures" qui touche les résidents de la région.

Sur la page Facebook de BFM Lyon, un internaute exprime son incompréhension quant à la situation.

"On demande aux personnes en provenance de Lombardie de se mettre en isolement pendant 14 jours, le ministre des Transports conseille de reporter les voyages en zone concernée en Italie et on ouvre un espace confiné à 3000 compatriotes italiens de Turin", écrit-il.
Lyon deux poids deux mesures
Lyon deux poids deux mesures © BFMTV

Toujours sur Facebook, une autre internaute se plaint des difficultés professionnelles qu’impliquent les restrictions soumises de l’autre côté de la frontière.

"Les personnes de mon équipe en Italie ne peuvent plus se déplacer à cause du coronavirus ( COVID-19) car des mesures sont prises dans les régions suivantes : Lombardia, Veneto, Piemonte, Friuli Venezia Giulia, Emilia Romagna, Liguria e Trentino Alto Adige mais nous à Lyon ...", explique-t-elle.
"On a le goût du risque et on se dit ... Tiens si on accueillait un match de foot Lyon / Turin en pleine pandémie!", dénonce-t-elle ensuite.
Lyon deux poids deux mesures
Lyon deux poids deux mesures © BFMTV

La polémique semble prendre une tournure nationale puisque sur Twitter, plusieurs utilisateurs parisiens se plaignent également du déplacement des supporters italiens.

Lyon
Lyon © BFMTV

L'inquiétude des Lyonnais est illustrée par un sondage mis en ligne dans la matinée par le quotidien Le Progrès. Parmi les plus de 8000 sondés, ils sont 77% à estimer que le déplacement des supporters transalpins doit être interdit

A la mi-journée, le maire de Lyon, l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, a tenu à rassurer ses concitoyens en affirmant que bien que "le match aura une gravité particulière, le stade n'est pas un endroit confiné." 

Hugo Septier