BFMTV

Des journalistes de Quotidien agressés lors de la manifestation anti-PMA pour toutes dimanche

Capture d'écran

Capture d'écran - Compte Twitter de Quotidien - TMC

Deux hommes, visages découverts, ont empêché une journaliste d'interroger des participants à la manifestation et s'en sont pris au matériel des reporters.

Les journalistes de l'émission Quotidien étaient présents à Paris, ce dimanche, pour couvrir la mobilisation contre l'ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, actuellement débattue au Parlement et votée par l'Assemblée nationale fin septembre.

Dans l'émission de ce lundi, le présentateur Yann Barthès et son équipe ont dévoilé les images choquantes de l'agression subie par les reporters de Quotidien de la part de plusieurs membres d'un groupuscule d'extrême droite, qui participaient à cet événement organisé par le collectif La Manif pour Tous.

"Un groupuscule d'extrême droite qui défilait contre la PMA a agressé notre équipe", a expliqué la journaliste Salhia Brakhlia sur le plateau.

Insultes et matériel cassé

Sur les images, ont peut y voir un homme vêtu d'un gilet jaune, visage découvert, empêcher une journaliste de Quotidien d'aller interroger des participants à la mobilisation. On aperçoit ensuite la main d'un autre homme posée sur la caméra, tentant de la secouer et de cacher la scène. "C'est du bon matos", répète ensuite à plusieurs reprises le premier homme, avant de saisir puis, selon toute vraisemblance, de casser la perche son d'un des techniciens.

À noter que durant la scène, aucun participant à la manifestation ne réagit pour aider les reporters de Quotidien. Ils sont même plusieurs à rigoler lorsque les deux hommes s'en prennent au matériel de tournage des reporters. Les journalistes quittent ensuite les lieux, et l'on peut entendre des insultes fuser à leur encontre.

La manifestation anti-PMA pour toutes a réuni samedi 74.500 personnes dans la capitale selon un comptage Occurrence pour un collectif de médias dont BFMTV.

Juliette Mitoyen