BFMTV

Des comprimés d’iode pour 500.000 foyers en cas d'accident nucléaire

Pour la cinquième fois depuis 1997, une nouvelle campagne de distribution en cas d'accident nucléaire a été lancée ce matin - 26 janvier 2016

Pour la cinquième fois depuis 1997, une nouvelle campagne de distribution en cas d'accident nucléaire a été lancée ce matin - 26 janvier 2016 - Photo d'illustration - AFP

Pour la cinquième fois depuis 1997, une nouvelle campagne de distribution a été lancée ce matin. Elle concerne quelque 500.000 foyers de riverains qui logent dans un périmètre de 10 km autour de centrales nucléaires françaises, selon une information révélée ce mardi par France Inter.

Cette campagne de distribution, comme les précédentes, s'est inspirée de la catastrophe de Tchernobyl. En 1986, lorsque la centrale nucléaire explose, elle provoque une très large contamination de l'environnement.

A la suite de l'accident nucléaire en Ukraine, une épidémie de cancer de la thyroïde due au dégagement d'iode radioactif se répand sur les riverains qui vivent à proximité. 

Empêcher le la radioactivité d'atteindre la thyroïde

Faute de comprimé d'iode, méconnu à l'époque, et pourtant nécessaire pour empêcher la radioactivité de se fixer sur la thyroïde, beaucoup d'entre eux sont atteints par la maladie.

Les campagnes de distribution régulières viennent rappeler l'importance de l' utilisation du médicament en cas d'accident lorsque le comprimé d'iode est disponible gratuitement en pharmacie. 

Malgré les campagnes de prévention sur les comportements à adopter en cas de problème, peu de riverains tiennent compte des recommandations. La plupart d'entre eux s'investissent peu, oubliant dès lors que le risque zéro n'existe pas. 

A.-F. L. avec AFP