BFMTV

Démantèlement d'un vaste trafic de stupéfiants à Besançon: 3 trafiquants présumés écroués

BFMTV

Un vaste trafic de stupéfiants qui alimentait l'est de la France a été démantelé à Besançon: trois trafiquants présumés ont été écroués lundi et la police a saisi 60.000 cachets d'ecstasy, 28 kg de cannabis et quatre armes, a-t-on appris de sources judiciaires.

La police était intervenue jeudi vers 3h30 sur un "go fast", à Lesménils (Meurthe-et-Moselle), pour intercepter un véhicule qui revenait des Pays-Bas et se dirigeait en direction de Besançon, a indiqué la procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, lors d'une conférence de presse.

La valeur marchande de cette cargaison est estimée à environ 600.000 euros, a précisé le commandant de la police judiciaire (PJ) de Besançon, Régis Millet, en charge de l'enquête pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent, ouverte en juin 2015.

Le conducteur du véhicule, un Bisontin de 24 ans, avait tenté de prendre la fuite et percuté deux policiers qui ont fait usage de leur arme, touchant mortellement le trafiquant présumé à la tête. Une enquête pour "tentative de meurtre sur agent de la force publique" a été ouverte par le parquet de Nancy suite à ce décès. Près de 16 kg de résine de cannabis, 4 armes de poing, un chargeur d'une arme de calibre 9 mm et un chargeur de kalachnikov ont aussi été retrouvés dans un box de garage appartenant au jeune homme à Besançon, a précisé Edwige Roux-Morizot.

Deux cousins âgés de 21 et 27 ans, qui se trouvaient à bord de l'une des deux voitures qui ouvraient la voie au véhicule transportant la drogue, et une jeune femme de 25 ans dont la cave recelait 12 kg de résine de cannabis, ont ensuite été interpellés.

Les trois suspects, originaires de Besançon, ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire lundi, a dit la procureure. Un quatrième suspect interpellé à Marseille est en cours de transfert vers Besançon en vue d'une mise en examen et d'un placement en détention.

V.R. avec AFP