BFMTV

Déconfinement: les détails pour se déplacer dans les transports en commun dévoilés

Le métro parisien (illustration)

Le métro parisien (illustration) - RMC

A partir de ce lundi 11 mai, la libre circulation est assouplie. Il sera notamment possible de prendre les transports en commun, mais sous conditions. Les détails viennent d'être dévoilés.

Attestation de l'employeur, ou motifs impérieux. Voilà les deux raisons qui peuvent vous amener à prendre, à partir de ce lundi, les transports en commun. Avec la première phase du déconfinement, la libre circulation sera assouplie. Vous pourrez vous déplacer dans un rayon de 100 kilomètres autour de chez vous, sans attestation. Mais pour prendre les transports publics, notamment en Île-de-France, il faudra encore se munir d'une attestation pendant les heures de pointe.

Des précisions viennent d'être dévoilées quant aux attestations nécessaires. La préfecture de la région Île-de-France fait savoir que l’accès aux transports sera réservé, de 6h30 à 9h30 et de 16h00 à 19h00, aux salariés ne pouvant télétravailler et aux usagers se déplaçant pour un motif impérieux, afin de limiter l'affluence. 

Pour les salariés, une attestation de l’employeur doit indiquer les tranches horaires d’arrivée et de départ de son lieu de travail. Pour les personnes devant se déplacer pour d'autres raisons, une auto-attestation devra être complétée en cas de déplacement pendant les heures de pointe pour motifs impérieux.

Ces motifs peuvent être les suivants:

déplacements professionnels insusceptibles d’être différés pour les travailleurs non-salariés, trajets entre le lieu de résidence et l’établissement scolaire effectué par une personne qui y est scolarisée ou en accompagnement d’une personne scolarisé, déplacements pour consultations et soins spécialisés ne pouvant être assurés à distance ou à proximité du domicile, déplacements pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants, déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales, déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire et les déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Une tolérance lundi

Par ailleurs, la préfecture précise que "les personnes détentrices d’une carte professionnelle pourront valablement la présenter, en lieu et place d’une attestation".

Il est toutefois précisé qu'en raison du court délai laissé aux entreprises pour s'approprier ces nouvelles attestations, une tolérance sera appliquée sur la première journée de déconfinement, et que les contrôles devraient avoir une portée uniquement pédagogiques.

Ivan Valerio