BFMTV

De Nice à Argelès-sur-Mer, premières réouvertures de plages samedi sur la Méditerranée

Le littoral de la commune de Bois-Plage, dans le sud-ouest de la France (Photo d'illustration).

Le littoral de la commune de Bois-Plage, dans le sud-ouest de la France (Photo d'illustration). - XAVIER LEOTY / AFP

Plusieurs plages de la côte méditerranéenne devraient rouvrir à partir de ce week-end, six jours après le début du déconfinement national. Celles-ci seront réservées à la promenade, la baignade ou aux sports individuels.

Pour la première fois depuis près de deux mois, des plages vont rouvrir samedi sur le littoral méditerranéen, mais que ce soit à Nice, Cannes, Palavas-les-Flots ou Argelès-sur-Mer, elles seront réservées à la baignade et la promenade, a appris l'AFP vendredi de sources préfectorales.

La station balnéaire héraultaise de La Grande-Motte testera quant à elle une "plage statique", une première nationale, à partir du 21 mai, jeudi de l’Ascension, une expérience qui pourrait préfigurer ce qui se passera tout l'été sur la façade méditerranéenne.

Certains secteurs fermés pour préserver la nature

Dans l'Aude, les amateurs de sable pourront en profiter dès 6 heures, sur seize plages, à Gruissan, Leucate ou Port-la-Nouvelle notamment. L'usage devra être exclusivement "dynamique", a insisté la préfecture: pique-nique, consommation d'alcool et "toutes pratiques festives" seront interdits. 

Une heure plus tard, ce sera au tour de l'Hérault d'ouvrir une partie de son littoral, à Agde, sur la plagedu Lido à Sète, ou encore à Palavas-les-Flots. Certains secteurs resteront cependant fermés, à la demande des maires. A Sète il sera ainsi impossible de se rendre à la plage du Lazaret, chère à Brassens.

Le préfet a également souhaité "garder un petit peu sous cocon écologique" la plage des Aresquiers, pour préserver les nichées d'oiseaux. 

Là aussi, ces premières plages héraultaises ouvertes seront exclusivement réservées à un usage "dynamique" ou "à l'australienne", a précisé le préfet, Jacques Witkowski, lors d'une visioconférence: "On peut se baigner, on peut marcher, on peut courir, mais on ne s'assied pas pour faire un pique-nique et on ne déploie pas des mètres carrés de serviette ou de natte".

La pratique dynamique de rigueur

Pratique "dynamique" de rigueur également pour les plages ouvertes dans huit communes des Pyrénées-Orientales, comme à Argelès-sur-Mer. La seule "présence statique assise ou allongée" autorisée sera pour la pêche de loisir, a précisé la préfecture.

Au Barcarès il sera même interdit de fumer. Le maire de la commune, Alain Ferrand, a pris un arrêté municipal en ce sens, "de peur que les mégots ne soient un vecteur de contamination".

Dans les Alpes-Maritimes, où 12 communes sur 16 le long du littoral avaient demandé à rouvrir leurs plages, dont Nice, Cannes ou Menton, toute activité statique sera également proscrite. Si la marche ou la promenade seront autorisées, le jogging sera par contre proscrit. L'accès au plan d'eau sera également réservé aux sports et activités nautiques individuelles, dont la baignade.

Dans le Var, de nombreuses plages redeviendront également accessibles dès ce weekend pour la plupart, comme sur Hyères, une partie du Lavandou ou encore Fréjus, a précisé la préfecture.

La préfecture du Gard a elle aussi prévu une réouverture de certaines plages du Grau-du-Roi, mais pour le jeudi 21 mai. Seront également interdites les activités statiques et la pratique des sports et jeux collectifs.

Plusieurs dispositifs testés

Pour les Bouches-du-Rhône, aucune plage ne rouvrira samedi. "Il y aura des ouvertures de plages uniquement à partir du jeudi de l'Ascension", a précisé le préfet Pierre Dartout, en soulignant qu'à Marseille les 21 plages de la ville ne seraient pas accessibles avant début juin. 

"La plage dynamique, pour commencer en cette saison, c'est quelque chose dans lequel on se retrouvera tous. (Mais) il va quand même arriver un moment où poser sa serviette pourra être intéressant pour tous, notamment pour les familles", a reconnu le préfet de l'Hérault: "Pour ça il faut qu'on puisse tester des dispositifs".

Ce sera donc le cas à La Grande-Motte, où "on est en train de monter une expérimentation qui nous sera très utile pour les mois qui viennent de plage 'serviettes' ou 'statique'", a précisé Jacques Witkowski. Ce test sur une plage du centre-ville, qui prévoit notamment une réservation gratuite par internet d'un espace de plage, est "une première au niveau national", a-t-il insisté.

Ce mouvement de réouverture des plages avait débuté mercredi dans le Finistère, avant l'extension jeudi aux principaux sites du littoral atlantique et du nord de la Bretagne. Les plages du Pas-de-Calais, parmi lesquelles celles du Touquet, ont également été rouvertes au public à partir de ce vendredi.

Jeanne Bulant avec AFP