BFMTV

Crise porcine: la cotation au Marché du porc breton reprendra mardi

Les acteurs de la filière porcine ont été reçus ce lundi par le ministre de l'Agriculture afin de permettre une reprise de la cotation au Marché du porc breton (MPB), suspendue depuis une semaine. Son président, Daniel Picart, a indiqué à la sortie du ministère que la cotation reprendrait dès demain, mais sans Cooperl et Bigard, les deux acheteurs à l'origine du bras de fer avec les éleveurs. Ces deux acteurs ont également boudé la réunion.

"Le cadran aura une cotation demain, c'était très important", a déclaré de son côté Stéphane Le Foll. "Les industriels qui étaient présents s'y sont engagés. D'un commun accord, il a été convenu qu'il y avait nécessité d'avoir un marché du cadran et un prix qui puisse se fixer et qui donne une orientation. Mais en même temps, il y a nécessité à faire évoluer cette cotation", a estimé le ministre de l’Agriculture.

Maintien du kilo à 1,40 euro ?

Interrogé sur le maintien du prix d'achat du porc de 1,40 euro/kg (prix préconisé par le gouvernement qui correspond à la moyenne du coût de production), Daniel Picart a admis que "la mécanique du marché peut faire descendre le prix en dessous de 1,40 euro". Mais descendre sous la barre de 1,40 euro "n'est ni le souhait du marché, ni le souhait des personnes autour de la table aujourd'hui, donc je ne pense pas que ce seuil soit percé par le bas", a-t-il estimé.

Selon un responsable du groupement d'éleveurs Inaporc, des discussions s'engageront en fin de semaine prochaine sur une nouvelle façon de fixer le prix de la viande. Aujourd'hui, ce prix est basé sur une cotation établie au Marché du porc breton.