BFMTV

Crash d'un avion de fret militaire algérien en Lozère

Le marqueur indique la zone du crash, sur la commune de St-Germain-du-Teil, en Lozère.

Le marqueur indique la zone du crash, sur la commune de St-Germain-du-Teil, en Lozère. - -

Un avion de transport de fret militaire algérien, qui venait de Paris et regagnait l'Algérie, s'est écrasé vendredi vers 16 heures en Lozère, sur la commune de Saint-Germain-du-Teil. On ignore s'il y a des victimes, 60 pompiers sont sur place.

Un avion de transport de fret militaire algérien, qui venait de Paris et regagnait l'Algérie, s'est écrasé vendredi vers 16 heures en Lozère, sur la commune de Saint-Germain-du-Teil, a-t-on appris de sources concordantes. Deux militaires et quatre civils, dont les nationalités n'ont pas été précisées, étaient à bord de l'appareil qui avait décollé de l'aéroport du Bourget, selon les secours. L'avion, dont le type n'a pas été précisé, s'est écrasé vers 15H45 alors qu'il volait à 1 000 mètres d'altitude dans une zone inhabitée, difficile d'accès, et par une météo brumeuse. Toujours en flammes vers 17H30, l'avion s'est écrasé à proximité du village de Trelans, au milieu d'un champ dans une zone escarpée, selon le maire de cette commune. Les pompiers tentaient toujours d'éteindre l'incendie.

Un parachute aperçu dans les airs ?

Les secours se sont rapidement rendus sur les lieux avec une soixantaine de sapeurs-pompiers (40 de Lozère et 20 de l'Aveyron, l'accident s'étant produit à la limite des deux départements), et des gendarmes. L'armée de l'air a envoyé un hélicoptère. La gendarmerie de l'air de Paris, compétente pour les accidents militaires, doit être chargée de déterminer les causes de l'accident. Un élément, peut-être un parachute comme l'a indiqué une source proche des secours, sans que cela ne soit confirmé officiellement, aurait été aperçu dans les airs, selon une source proche de l'enquête. Le préfet de Lozère s'est rendu sur place et une cellule de crise a été mise en place à la préfecture.

La Rédaction, avec AFP