BFMTV

Coronavirus: un nouveau protocole sanitaire pour les entrées dans les territoires d'outre-mer en place le 9 juin

Des soignants dans une unité Covid de Guadeloupe (Illustration)

Des soignants dans une unité Covid de Guadeloupe (Illustration) - CEDRICK ISHAM CALVADOS / AFP

L'objectif est, grâce à des tests, d'alléger la quarantaine pour les personnes arrivant dans les territoires ultramarins.

Le gouvernement a annoncé ce samedi la mise en place, à compter du 9 juin, d'un "protocole sanitaire expérimental" à l'entrée des territoires ultramarins de Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et La Réunion, qui pourrait, grâce à des tests, alléger la quarantaine.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé le 28 mai que le gouvernement allait expérimenter une "nouvelle forme de quatorzaine dans certains territoires, avec un test qui sera réalisé au bout de sept jours", sans donner de date. Finalement, ce protocole sanitaire sera expérimenté "à compter du mardi 9 juin", précise le gouvernement dans un communiqué. Un bilan de cette expérimentation sera réalisé au 22 juin.

"Afin de favoriser la réouverture des territoires d'outre-mer et la reprise de l’activité économique et de permettre aux familles de se réunir", le gouvernement "met en place un protocole sanitaire adapté" pour les voyageurs en provenance de l’hexagone et à destination des territoires de Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et La Réunion.

À quoi va ressembler ce nouveau protocole ?

A partir du 9 juin, les passagers seront invités à réaliser dans les 72 heures précédant leur vol un test virologique de détection du coronavirus, aussi appelé test PCR. À leur arrivée dans les territoires concernés, ceux qui présenteront un test négatif "bénéficieront d’une procédure accélérée de traitement à l’aéroport et effectueront sept jours de quarantaine", suivis d’un nouveau test virologique.

Si ce test s'avère à nouveau négatif, les voyageurs "pourront sortir de leur domicile", avec port du masque et application stricte des mesures de distanciation sociale, "et ce durant une semaine", en s'abstenant également "de participer à des rassemblements" et en évitant les contacts avec des personnes à risque.

Les personnes qui n’auront pas réalisé de tests avant le départ suivront la procédure d’accueil en vigueur dans les aéroports, qui prend entre 3 et 4 heures, avec "une mesure de quatorzaine stricte, en site dédié ou à leur domicile".

C. S. avec AFP