BFMTV

Avec un nouveau plan, Paris veut "changer le regard sur les seniors"

Un couple de personnes âgées.

Un couple de personnes âgées. - Illustration Damien Meyer - AFP

Malgré un niveau de revenus plus élevé qu'à l'échelle nationale, 15,5% des 60-75 ans sont en situation de précarité (10% en France).

La Ville de Paris a adopté à l'unanimité ce mercredi un plan global, avec aides au sport, au numérique ou lutte contre l'isolement, visant à "changer le regard sur les seniors" qui doivent davantage participer à la vie de la ville, tout en "accompagnant les plus fragiles".

Paris en tant que département a l'obligation légale de mettre en place ce type de programme. "Tout en restant une ville bienveillante", Paris veut mettre en place un plan "qui change le regard sur les seniors, qui ne doivent plus être vus simplement au regard de la dépendance mais de façon positive, optimiste et constructive", a expliqué la maire de Paris.

Ce schéma a été élaboré grâce à une "méthode inédite", avec la participation en ateliers de 200 seniors parisiens tirés au sort, a souligné l'adjointe Dominique Versini (solidarité, famille, exclusion, etc), ancienne secrétaire d'Etat chargée de la lutte contre la précarité et l'exclusion sous la présidence de Jacques Chirac.

470.000 personnes de plus de 60 ans

Paris compte 470.000 personnes de plus de 60 ans, soit 20,8% de sa population (contre 24,4% nationalement), les deux tiers dans la tranche 60-74 ans. Malgré un niveau de revenus plus élevé qu'à l'échelle nationale, 15,5% des 60-75 ans sont en situation de précarité (10% en France). 174.000 vivent seuls.

Le schéma, qui s'appuie sur de multiples partenariats, prévoit d'encourager l'engagement associatif des seniors, l'offre sportive en encourageant par exemple la randonnée ou la location de vélos électriques ou à trois-roues, de faire développer par les start-up des innovations en domotique ou mobilité.

Il soutient des actions pour tisser les liens entre générations, avec par exemple des logements partagés avec des étudiants. Pour aider les plus dépendants, six "maisons des aînés et des aidants" seront créées avec guichet unique pour s'informer et recevoir de l'aide. Un système de pension de famille est étudié pour accueillir les SDF vieillissants.

Paris adhérera le 19 juin au réseau francophone "Ville amie des aînés", qui permet d'échanger les bonnes pratiques, et une "journée des âges" est prévue en octobre sur le thème du sport.

J.L. avec AFP