BFMTV
Société

Attentats: qui était Manuel Dias, l'unique victime du Stade de France?

Le 13 novembre, trois kamikazes activent leurs charges à proximité du Stade de France. Un passant est tué.

Le 13 novembre, trois kamikazes activent leurs charges à proximité du Stade de France. Un passant est tué. - Franck Fife - AFP

Il est la seule victime des kamikazes du Stade de France. Manuel Dias, chauffeur de car, avait 63 ans.

L'émotion est vive à Reims, la ville où il vivait et travaillait. Le soir de ce vendredi 13 novembre, Manuel Dias, qui travaillait pour la société Regnault autocars, transporte des spectateurs qui vont assister au match France-Allemagne au Stade de France.

Deux collègues à sa recherche

Apprenant les attentats, ses collègues et ses proches s'inquiètent. Manuel Dias est injoignable. Deux de ses collègues font alors la route jusqu'à Paris pour le trouver, comme le raconte France 3. Malheureusement, Manuel Dias est décédé quelques heures plus tôt, tué par l'un des kamikazes qui a déclenché sa charge explosive aux abords du stade.

Son entreprise, en deuil, a décidé de lui rendre hommage en barrant de noir tous ses véhicules en signe de respect. Un cahier de condoléances a été transmis aux 450 employés de la société alors qu'une messe sa été prononcée lundi en son honneur. Originaire du Portugal, Manuel Dias devrait y être inhumé.

Paul Aveline