BFMTV

70 ans après, la Provence commémore "son" débarquement

Les cérémonies célébrant le débarquement en Provence de 1944 auront lieu sur le porte-avions français Charles de Gaulle

Les cérémonies célébrant le débarquement en Provence de 1944 auront lieu sur le porte-avions français Charles de Gaulle - Anne-Christine Poujoulat - AFP

Au total, 28 Etats seront représentés à divers niveaux, lors d'une cérémonie internationale présidée par François Hollande en fin d'après-midi à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle.

Après la Normandie, la Provence célèbre vendredi le 70e anniversaire de "son" débarquement du 15 août 1944, en présence de quinze dirigeants africains, hommage à la contribution essentielle des combattants de l'armée d'Afrique à la libération de la France du joug nazi.

Au total, 28 Etats seront représentés à divers niveaux, lors d'une cérémonie internationale présidée par François Hollande en fin d'après-midi à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, au mouillage au large de Toulon.

Tout comme le grand public qui pourra se masser sur la côte, entre Cannes et les îles d'Hyères, ils assisteront à une parade navale d'une vingtaine de bâtiments de guerre, 13 français et 7 étrangers (britanniques, américain, tunisien, algérien et marocain).

Pas de rencontres officielles entre dirigeants politiques

A l'inverse des manifestations du mois de juin, il ne sera cette fois pas l'occasion d'un sommet ni même de rencontres bilatérales formelles entre le président français et les dirigeants présents, même si le dîner que François Hollande offrira à ses hôtes à bord du Charles-de-Gaulle pourrait être l'occasion d'apartés.

Nul doute que les interventions militaires françaises au Mali et en Centrafrique seront abordées par le président à cette occasion, comme lors de ses discours. 

Quelque 150 vétérans français et étrangers devraient également embarquer à bord du porte-avions, dont des Marocains, des Algériens et des Américains. Par ailleurs, une tribune pouvant accueillir 800 personnes sera érigée à Saint-Mandrier (Var) pour les invités qui ne pourront pas être accueillis sur le Charles-de-Gaulle.

Des centaines de milliers de personnes attendues

Dans la matinée, une première cérémonie au mémorial du Mont Faron, inauguré en 1964 par le général de Gaulle sur les hauteurs de Toulon, aura permis au président français de rendre hommage aux soldats alliés, aux Forces françaises libres et aux soldats de l'Armée d'Afrique, aux résistants et aux civils.

En tout, ce sont des centaines de milliers de personnes qui sont attendues de jeudi à samedi dans le Var, où une quinzaine de cérémonies seront organisées dès jeudi et jusqu'à samedi. Pour encadrer et sécuriser les commémorations, 13 unités de police et de gendarmes mobiles - soit environ 1.300 hommes - seront mobilisés au cours du week-end.

En 1944, dix semaines après "Overlord" en Normandie, ce sont au total quelque 850 embarcations qui ont débarqué dès le 15 août sur les plages du Var : 450.000 hommes, parmi lesquels 250.000 Français de l'"Armée B", placée sous les ordres du général de Lattre de Tassigny - pour moitié des tirailleurs sénégalais et algériens, des goumiers et tabors marocains, des pieds-noirs, des marsouins du Pacifique et des Antilles.

S.A. avec AFP