BFMTV

Label Pavillon Bleu: comment le décrocher et le garder

Pavillon Bleu a remis son label à 399 plages françaises jeudi.

Pavillon Bleu a remis son label à 399 plages françaises jeudi. - (Photo d'illustration) - Pixabay

Cette année Pavillon Bleu a décerné son label à 399 plages françaises jugées respectueuses de l'environnement. Mais pas facile de prétendre à cette récompense et surtout de la garder d'été en été, les critères de qualité étant de plus en plus exigeants.

Comme chaque année Pavillon Bleu récompense les communes et ports de plaisance respectueux de l'environnement en leur attribuant son label. Elles sont 399 plages à pouvoir l'arborer cette année d'après le palmarès 2018 publié jeudi. Au total, 186 communes françaises candidates ont été récompensées pour leurs efforts et leur engagement environnemental, ainsi que 107 ports de plaisance.

Exigences de plus en plus drastiques

Parmi les labellisées, 18 nouvelles communes, mais aussi des sortantes qui ne répondent plus aux critères imposés par l'association Teragir, à l'initiative du label créé en 1985.

Alors comment obtenir ce label, et surtout le garder d'été en été? Chaque commune doit dans un premier temps se porter candidate auprès de Teragir et répondre à un certain nombre de critères plus ou moins impératifs.

Hormis une politique environnementale globale affirmée, les communes doivent se plier à des exigences de plus en plus drastiques et à long terme. Elles doivent par exemple installer des poubelles de plage, limiter et endiguer la propagation d'algues vertes, veiller à la propreté du sable ou encore lutter contre le camping sauvage dans les ports qui se portent candidats. Pour mesurer la qualité de l'eau, Pavillon Bleu réalise une moyenne des analyses des quatre dernières années et le label n'est accordé que si la qualité est jugée excellente.

"Les critères évoluent selon la législation internationale et c'est un grand travail pour les communes de réussir à les faire respecter", admet Amel Bouakaz, porte-parole de Teragir. "Nous accompagnons et éduquons les communes sur des aspects liés au développement durable mais aussi sur un volet plus social. Désormais nous avons imposé qu'il y ait au moins une plage accessible aux handicapés pour prétendre au label", précise-t-elle.

Comment garder son label?

Une fois labellisées par un jury national puis international, les communes doivent assurer un suivi quotidien pour continuer à répondre à ces critères. Pendant les mois de juillet et août, 4 auditeurs conseils de l'association Teragir visitent l'intégralité des sites pour vérifier leur qualité. "C'est une démarche d'amélioration continue et un réel engagement", explique Amel Bouakaz.

Quant aux sites qui ont perdu leur label cette année, l'association ne souhaite pas les pointer du doigt: "Certaines communes n'ont pas candidaté ou ont perdu leur label mais si elles le souhaitent nous les conseillons et les accompagnons pour qu'elles restent dans cette démarche positive", conclut Amel Bouakaz.

Quels avantages pour les communes?

Outre l'engagement environnemental, si les communes postulent à ce label, c'est parce qu'il est un atout en matière de tourisme. Présent dans 46 pays, Pavillon Bleu est aussi un label touristique international qui bénéficie d'une image positive auprès des visiteurs.

Un sondage réalisé par l'institut BVA montre que 67% des Français connaissent le Pavillon Bleu et qu'il pourrait inciter 81% d'entre eux dans leur choix de lieu de vacances. 

Avec ses 506 sites labellisés, la France est le troisième pays avec le plus grand nombre de Pavillons bleus derrière la Grèce (534 sites) et l'Espagne (691 sites). Une raison de plus pour les vacanciers d'en profiter cet été.

M. F.