BFMTV

Ils découvrent la possible pile du futur par erreur

Le graphène (en haut à gauche) peut alimenter une DEL quelques minutes en n'ayant été chargée que deux à trois secondes.

Le graphène (en haut à gauche) peut alimenter une DEL quelques minutes en n'ayant été chargée que deux à trois secondes. - -

SUR LES INTERNETS - En cherchant à fabriquer facilement du graphène, deux scientifiques ont créé un super-condensateur aux propriétés révolutionnaires.

Et si deux chercheurs avaient trouvé la pile du futur par hasard? Le site américain Fast Company, relayé par Slate.fr, rapporte que Richard Kaner et Maher El-Kady, tous deux travaillant à l'université de Californie à Los Angeles, ont découvert certaines propriétés très prometteuses du graphène, matériau dont la découverte a valu un prix Nobel de physique à Konstantin Novoselov en 2010.

La matière préparée par les deux chercheurs fait office de condensateur et permettrait, à leur grande surprise, de confectionner une pile flexible surpuissante et biodégradable.

Charger un iPhone en quelques minutes

Ils ont fait cette découverte en cherchant comment fabriquer du graphène plus facilement, en l'occurence, avec des produits de consommation courante. En déposant de l'oxyde de graphite sur un DVD, puis en le chauffant avec un laser (soit celui d'un simple graveur de DVD).

En testant la matière à l'aide d'une DEL, ils se sont rendus compte que celle-ci était restée allumée plusieurs minutes, alors que le graphène n'a été chargé que deux secondes.

Avec une pile de cet acabit, le chercheur imagine pouvoir charger un iPhone en seulement quelques minutes.

Le graphène est un cristal de carbone qui constitue le graphite (le composant des mines de nos crayons à papier). Il est transparent, c'est l'une des matières les plus résistentes jamais découvertes, mais il est aussi le meilleur conducteur d'électricité que l'on connaisse.

>> Voir les explications des deux chercheurs:

>> A lire sur FastCoDesign.com (en anglais)

Olivier Laffargue