BFMTV

Un Français sur 20 aurait déjà consommé de la cocaïne

De la cocaïne. (photo d'illustration)

De la cocaïne. (photo d'illustration) - AFP

C’est un chiffre qui inquiète. Depuis le début des années 2000, le nombre de personnes qui ont essayé la cocaïne a été multiplié par 4.

C’était une drogue de fêtards et de riches, elle est devenue le stimulant de pêcheurs, serveurs, ou d'ouvriers. Plus d’un Français sur 20 aurait déjà consommé au moins une fois dans sa vie de la cocaïne, selon un rapport de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), cité ce jeudi par La Croix. Depuis le début des années 2000, ce nombre a été multiplié par 4.

"La diversité des usagers de cocaïne paraît plus grande, avec des profils extrêmement contrastés au plan social, des plus précaires aux plus insérés", note l’OFDT dans son rapport. Loin des idées reçues, le profil des consommateurs surprend: les artisans et les commerçants arrivent en tête des consommateurs (7,2%), devant les ouvriers (5,3%) et les cadres (4,9%).

Une drogue pour aider au travail

Éloigné du contexte festif, la drogue est prise pour soulager des conditions de travail parfois difficiles et stressantes. Le quotidien La Croix cite en exemple Yann, un pêcheur breton d’une cinquantaine d’années. "Avec quatre traces de coco, tu vas plus vite que la machine pour étriper et vider les poissons", confie le marin, qui prend aussi de la cocaïne pour soulager des douleurs à la hanche.

Et Yann n’est pas le seul à consommer de la cocaïne dans ce milieu. "Quand j’ai commencé à exercer, on parlait surtout de l’alcool, mais on n’en voit plus beaucoup. La drogue l’a un peu remplacé chez les jeunes générations", explique Bernard Le Floch, médecin généraliste, auteur d’une étude sur la prise d’opiacés chez les marins pêcheurs, interrogé dans le quotidien. En 2013, sur 1000 marins pêcheurs testés en 2013, 4,5% étaient positifs à la cocaïne, selon un rapport du Service de santé des gens de mer.

Benjamin Rieth