BFMTV

Toulouse: l'arrêté ordonnant la fermeture des bars suspendu par le tribunal administratif

Des restaurateurs et cafetiers avaient attaqué en justice l'arrêté préfectoral qui avait provoqué la fermeture des bars.

Victoire pour les cafetiers et restaurateurs toulousains ce vendredi: le tribunal administratif leur a donné raison en suspendant l'arrêté préfectoral du 12 octobre, qui avait provoqué la fermeture des bars et instauré de nouvelles mesures sanitaires pour les restaurants, indique l'Agence France-Presse (AFP), confirmant une information de La Dépêche.

Des mesures qui allaient de pair avec le placement de Toulouse et de 16 communes de son agglomération en zone d'alerte maximale en raison de l'épidémie de coronavirus.

Selon le quotidien méridional, les bars peuvent donc rouvrir leurs portes dès ce vendredi, bien qu'un couvre-feu, annoncé par Emmanuel Macron mercredi soir, entre en vigueur ce vendredi soir à minuit, en Île-de-France et huit autres métropoles, dont Toulouse.

"Je crois que ça démontre effectivement l'indépendance de la justice aujourd'hui en France, qui montre que les décisions qui sont prises par le gouvernement en ce moment sont des décisions qui sont prises comme ça, sans savoir ce qui se passe, sans coordination, sans concertation", a réagi à notre antenne Philippe Belot, le vice-président de l'Umih 31 (Union des métiers et des industries hôtelières de la Haute-Garonne).
Clarisse Martin Journaliste BFMTV