BFMTV

Rhône : le Conseil de l'ordre convoque un médecin opposé au port du masque

Le Dr Patrick Bellier estime qu'il est "inutile" de porter une protection sanitaire dans la mesure où il n'y "a plus d'épidémie".

Un pneumologue de Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône) est convoqué le 18 septembre devant le Conseil départemental de l'Ordre des médecins pour avoir refusé que des patients portent un masque, a-t-on appris mardi auprès du médecin et de l'Ordre.

"Je suis pneumologue, il faut que je voie la tête des gens !", s'est insurgé auprès de l'Agence France-Presse (AFP) le Docteur Patrick Bellier, objet de plusieurs plaintes de patients auxquels il avait demandé d'ôter leurs masques.

"Je ne suis pas un extrémiste mais porter un masque, c'est inutile et ça m'emmerde !", a-t-il ajouté, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

Des plaintes de patients

"Il y a eu des plaintes de patients et le Conseil de l'Ordre doit entendre le médecin sur ces faits pour l'écouter", a expliqué la présidente du Conseil départemental de l'Ordre des médecins Dr Elisabeth Gormand, en rappelant que le Conseil n'était "pas une chambre disciplinaire".

Selon le Dr Bellier, qui s'appuie notamment sur les "courbes d'hospitalisations en baisse", il n'y a "plus d'épidémie" de Covid-19. "Avec 7000 cas positifs par jour, il n'y a rien ! Il s'agit de porteurs sains sinon ce devrait être jonché de cadavres dans les rues !", a assuré le pneumologue.

"La deuxième vague? Elle aurait dû venir en juin, on ne la voit pas. En juillet, on ne la voit pas. En août, on ne la voit pas", constate-t-il.

"J'ai des preuves"

"J'ai des preuves, poursuit l'intéressé. Depuis que le masque est obligatoire, on assiste à quelques cas en plus (...). En Suède, où le port du masque n'est pas obligatoire, la décroissance continue."

Le masque aurait dû être "obligatoire en mars-avril", tandis que rendre le port du masque obligatoire actuellement "empêche la protection de masse", voire pourrait entraîner d'autres "épidémies" comme des pneumonies du fait du port continu du masque, a-t-il encore estimé, accusant les gouvernants d'"incompétence, surtout en matière médicale".

Le pneumologue prévoit que l'épidémie de coronavirus s'éteindra "toute seule" à l'image de la grippe espagnole au début du XXe siècle.

F.B. avec AFP