BFMTV

Rappel de vaccin Covid-19: la HAS recommande le Pfizer, plus le Moderna

Un médecin dépose sur une table deux flacons des vaccins contre le coronavirus de Moderna et de Pfizer, avant d'en administrer des doses, le 10 août 2021 à Jérusalem

Un médecin dépose sur une table deux flacons des vaccins contre le coronavirus de Moderna et de Pfizer, avant d'en administrer des doses, le 10 août 2021 à Jérusalem - HAZEM BADER © 2019 AFP

La Haute Autorité de Santé emboîte ainsi le pas de plusieurs pays scandinaves, qui ont pointé du doigt des risques liés à ce vaccin.

Dans un avis publié ce vendredi, la Haute Autorité de Santé déclare "ajuster" ses recommandations au sujet des doses de rappel de vaccins Covid-19. Elle explique ne recommander désormais que le vaccin Pfizer (Comirnaty) et plus le Moderna (Spikevax).

"Les annonces de diverses autorités sanitaires ont mis en lumière les inconnues qui demeurent sur la dose et la population cible pour le rappel par Spikevax et justifient d’attendre que l’instance européenne apporte les précisions attendues dans le cadre de l’AMM [Autorisation de mise sur le marché] en cours d’examen", écrit la HAS.

"Une position de prudence"

Cette décision intervient après que plusieurs pays scandinaves (Suède, Finlande, Norvège, Danemark, Islande) ont soit suspendu soit fortement déconseillé le vaccin Moderna aux plus jeunes, en raison d'un "possible risque accru de myocardites et péricardites", explique la HAS.

Ces réactions "demeurent rares", note toutefois l'autorité sanitaire. Avec cette nouvelle recommandation, elle explique profiter de la faible circulation actuelle du virus en France pour adopter "une position de prudence" en attendant l'avis de l'Agence européenne du médicament sur le sujet.

Sont actuellement éligibles à une dose de rappel: les résidents des Ehpad et des USLD (Unités de soins longue durée), les personnes de plus de 65 ans vivant à domicile, les personnes à très haut risque de forme grave, les personnes atteintes de comorbidité, les personnes immunodéprimées et leur entourage, l’ensemble des professionnels qui prennent en charge ou accompagnent ces personnes vulnérables et les personnes ayant reçu le vaccin Janssen.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV