BFMTV

Quarantaine, report de voyage: les recommandations de l'Éducation nationale face au coronavirus

BFMTV
Le ministère de l'Education nationale a transmis ses consignes ce lundi aux recteurs et rectrices d'académies pour faire face à la crise ouverte par le coronavirus.

Tandis que le coronavirus, présent dans une trentaine de pays, fait désormais craindre une "pandémie" selon le mot employé par le directeur général de l'OMS, le ministère de l'Education nationale a consigné ses recommandations dans une lettre envoyée ce lundi aux recteurs et rectrices d'académies. Ces instructions s'appuient sur la feuille de route édictée par le ministère des Solidarités et de la Santé. 

Le courrier précise ainsi que les enfants qui reviendraient des zones les plus sensibles, à savoir la Chine continentale, Hong Kong, Macao, Singapour, la Corée du sud, ou encore la Lombardie et la Vénétie, en Italie, ne devraient pas "être envoyés à la crèche, à l'école, au collège ou au lycée pendant les 14 jours qui suivent leur retour". Ce délai de deux semaines correspond à l'incubation de la maladie.

Restrictions sur les voyages 

Les voyages scolaires vers les régions indiquées sont également découragés. Le ministère de l'Education nationale et de la jeunesse demande donc "à ses établissements de reporter tout voyage scolaire en Chine et leur recommande de reporter tout voyage scolaire vers l’Italie du nord compte tenu des restrictions mises en place localement (Lombardie et Vénétie)".

La missive engage aussi à "reconsidérer la pertinence de tous les voyages scolaires vers les zones d’exposition" et à "différer de 14 jours, période correspondant à la période d’incubation du virus, l’accueil des écoliers, collégiens, lycéens et enseignants de retour des zones d’exposition". 

Ce lundi, au cours d'une conférence de presse, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a cependant déclaré: "Il n'y a plus de circulation du virus sur le territoire national. Le dernier patient qui était hospitalisé à Lyon est guéri. Il n'est plus contagieux, il a pu rentrer chez lui". 

Robin Verner