BFMTV

Paris augmentera son aide à la lutte contre le sida

Nicolas Sarkozy devrait annoncer lundi une hausse de la contribution française au Fonds mondial contre le sida, le paludisme et la tuberculose tout en pressant la communauté internationale de mettre les bouchées doubles pour que les objectifs du millénair

Nicolas Sarkozy devrait annoncer lundi une hausse de la contribution française au Fonds mondial contre le sida, le paludisme et la tuberculose tout en pressant la communauté internationale de mettre les bouchées doubles pour que les objectifs du millénair - -

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy devrait annoncer lundi une hausse de la contribution française au Fonds mondial contre le sida, le paludisme et la...

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy devrait annoncer lundi une hausse de la contribution française au Fonds mondial contre le sida, le paludisme et la tuberculose tout en pressant la communauté internationale de mettre les bouchées doubles pour que les objectifs du millénaire pour le développement soient atteints dans les délais prévus.

Le président français interviendra lundi à la tribune des Nations unies, où se réunit pendant deux jours une conférence pour faire le point des progrès réalisés vers ces objectifs fixés en 2000 à une échéance de 15 ans.

Alors qu'il devait rester à New York jusqu'à mardi, le chef de l'Etat repartira dès lundi soir vers la France, ayant écourté son séjour à trois jours de la nouvelle journée de mobilisation des syndicats contre la réforme des retraites.

Recevant jeudi dernier les organisations non gouvernementales pour préparer le sommet de l'Onu, il leur a assuré que la France maintiendrait en 2011 le niveau de son aide publique au développement à 10 milliards d'euros malgré la situation tendue de ses finances publiques, ce qui la situe au deuxième rang mondial en valeur absolue.

"Le président fera lundi une annonce sur le Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose", a indiqué l'Elysée.

La France est le deuxième contributeur après les Etats-Unis de ce Fonds, dont Carla Bruni-Sarkozy est la marraine, à hauteur de 300 millions d'euros par an.

FINANCEMENTS INNOVANTS

Selon l'Elysée, Nicolas Sarkozy appellera aussi à une mobilisation de tous les acteurs, publics mais aussi privés, du Nord et du Sud, "parce qu'il faut mettre les bouchées doubles pour atteindre les objectifs du Millénaire".

Il devrait insister pour que l'aide cible en priorité l'Afrique, le continent le plus en retard dans les progrès vers ces objectifs.

Reçu jeudi avec les ONG à l'Elysée, Luc Lamprière, directeur général d'Oxfam France, a appelé Nicolas Sarkozy à expliquer comment la France respectera son engagement pris lors du dernier G8 fin juin au Canada d'apporter 100 millions d'euros à la lutte contre la mortalité infantile et maternelle.

"Nous attendons que dans sa déclaration lundi à l'Onu, non seulement il confirme les annonces faites au G8 au Canada mais qu'il explique concrètement d'où vient l'argent et où il va", a-t-il dit.

Les participants à la réunion ont également pressé Nicolas Sarkozy de prendre des initiatives concrètes sur les "financements innovants", qui doivent servir à aider les pays en voie de développement à relever des défis comme le réchauffement climatique.

"On est conscient que c'est un discours que la France porte mais elle doit maintenant le traduire par une action. Il faut qu'elle prenne la tête d'un groupe de pays qui transforme cette idée en une réalité", a dit Luc Lamprière.

La France a joué un rôle pionnier en la matière avec la création d'une taxe sur les billets d'avion adoptée par plusieurs pays.

Parmi les initiatives envisagées aujourd'hui figure une taxe sur les transactions financières qui est susceptible de rapporter d'importantes sommes à la condition d'être universelle.

Yann Le Guernigou, édité par Elizabeth Pineau