BFMTV

Nièvre : deux morts dans une ancienne filiale d'ArcelorMittal

-

- - -

Dix autres salariés de l'aciérie Aperam ont été blessés. Le dysfonctionnement d'un four aurait fait chuter le taux d'oxygène.

Deux salariés travaillant à l'aciérie Aperam d'Imphy dans la Nièvre, détenue majoritairement par la famille Mittal, sont morts mercredi matin lors d'une opération de maintenance qui a provoqué une chute du taux d'oxygène, selon les gendarmes et la préfecture.

Les victimes sont un prestataire externe âgé de 62 ans et un employé d'Aperam de 41 ans, a précisé la préfecture."Une enquête judiciaire a été ouverte", a déclaré un représentant du parquet de Nevers qui s'est rendu sur place.

"Il n'y a pas eu d'émanation de monoxyde de carbone", ont indiqué les gendarmes, contrairement à des informations données dans un premier temps.

Dix autres salariés touchés ont été pris en charge et soignés sur place, la plupart en état de choc ou incommodés.


Aucune précision de la direction

La presse a été tenue à distance du site alors que l'usine fonctionne toujours malgré l'accident. Selon des indications de salariés sur place, les victimes seraient un prestataire externe et un employé d'Aperam.

Un dysfonctionnement au niveau d'un four aurait fait chuter le taux d'oxygène, mercredi vers 9 heures, d'après les premiers éléments recueillis par les gendarmes. Les deux hommes décédés dans l'accident se trouvaient à proximité du four. La cellule opérationnelle départementale de crise a été activée en préfecture.

La direction d'Aperam n'était pas en mesure d'apporter de précisions sur ce drame, mercredi en milieu de journée. La société, ancienne (BIEN : ancienne) filiale d'ArcelorMittal, est spécialisée dans les inox. Elle est détenue majoritairement par la famille Mittal.

Deux salariés travaillant à l'aciérie Aperam d'Imphy dans la Nièvre, détenue majoritairement par la famille Mittal, sont morts mercredi matin lors d'une opération de maintenance qui a provoqué une chute du taux d'oxygène, a-t-on appris auprès des gendarmes et de la préfecture.