BFMTV

Moustiques tigres: la menace s'amplifie

Le moustique tigre, aussi appelé Aedes albopictus, est le seul à transmettre le chikungunya et la dengue.

Le moustique tigre, aussi appelé Aedes albopictus, est le seul à transmettre le chikungunya et la dengue. - -

Chaque année s'intensifie la menace des moustiques tigres, vecteurs de maladies comme le chikungunya. Cet insecte est désormais bien implanté dans six régions du sud de la France métropolitaine.

Alors qu'aux Antilles, l'épidémie de chikungunya a déjà tué six personnes, en France métropolitaine, les autorités ont renforcé la surveillance des moustiques tigres, vecteurs de la maladie.

Dans six régions du sud de la France, la prolifération de cette espèce de moustiques est suivie de près et combattue. Car si les cas de chikungunya et de dengue signalés en France (427 cas suspects entre le 1er et le 11 juillet) sont importés, "le vecteur est là", rappelle sur son site l'EID Méditerranée (Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen).

"En 2014, à la 'faveur' des vacances estivales et de l’intensification des déplacements mutuels DOM - métropole, on s’attend à l’apparition de cas autochtones, sans pouvoir en prédire l’envergure: vraisemblablement plus que les quelques cas de 2010", note encore l'organisme.

"Détruire les larves"

Il s'agit donc dans un premier temps de "détruire les larves, pour éviter qu'il [le moustique tigre] se reproduise", indique l'EID. A cette fin, l'opérateur préconise de "supprimer les eaux stagnantes sur les terrasses et dans les jardins (soucoupes des pots de fleurs, vases, gouttières mal entretenues, pneus usagés, etc.)". Le site signalement-moustique préconise même de mettre des poissons dans les bassins d'agréments, pour qu'ils mangent les larves.

Carte: www.sante.gouv.fr

Vêtements longs et moustiquaires

Les moustiques tigres apprécient tout particulièrement la proximité des humains, car ils y trouvent à la fois de la nourriture, des endroits où pondre et des lieux de repos à l'ombre des arbres.

Or, pour propager la maladie, il suffit qu'une personne infectée dans une zone où la maladie est présente soit piquée à son retour en France par un moustique tigre.

Pour éviter les piqûres, le ministère de la Santé préconise de porter des vêtements longs et amples, d'utiliser des répulsifs, d'installer des moustiquaires de berceau, des diffuseurs électriques, tout en précisant bien qu'aucune mesure n’est efficace à 100%. "C’est la somme de mesures individuelles et collectives qui permet diminuer la transmission".

Interface de l'appli iMoustique, pour signaler des moustiques tigres

|||Pour s'informer ou signaler la présence de moustiques tigres

• Le site du ministère de la Santé

• Le portail signalement-moustique

• L'appli iMoustique, sur l'App Store et sur Google Play

• Le site de l'Agence régionale de santé

• Le site de l'Institut de veille sanitaire

Magali Rangin