BFMTV

Médicaments: antidote en vue pour l'anticoagulant Pradaxa

Antidote en vue pour l'anticoagulant Pradaxa

Antidote en vue pour l'anticoagulant Pradaxa - Medicine Cost - Flickr - CC

Commercialisé depuis 2008 dans l'Union européenne, l'anticoagulant Pradaxa (dabigatran) du laboratoire allemand Boehringer Ingelheim fait partie des nouveaux anticoagulants oraux (Naco) et n'avait jusqu'à présent pas d'antidote.

"Contrairement à des anticoagulants oraux plus anciens comme la warfarine (de la classe des antivitamines K, ndlr), il n'y avait jusqu'à présent pas de moyens spécifiques pour neutraliser l'effet du Pradaxa", explique l'EMA dans un communiqué. L'EMA à travers son comité spécialisé, le CHMP a donné un premier feu vert pour la commercialisation du Praxbind (idarucizumab) mis au point par Boehringer Ingelheim et qui est "le premier médicament conçu pour neutraliser spécifiquement les effets anticoagulant du Pradaxa".

Dans une étude clinique portant entre autres sur des patients souffrants d'hémorragies ou qui devaient être opérés en urgence, le Praxbind s'est montré capable d'inverser les effets anticoagulants du Pradaxa en l'espace cinq minutes, avec de bonnes caractéristiques en matière de sécurité d'utilisation. Comme toujours pour ce type de procédure, l'autorisation préalable du CHMP devra être formellement confirmée dans les semaines à venir par la Commission européenne.

Largement utilisés, les anticoagulants oraux, destinés à fluidifier le sang pour prévenir la formation de caillots, sont indispensables dans le traitement et la prévention des phlébites, embolies pulmonaires et pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

la rédaction avec AFP