BFMTV

Le tabac va augmenter de 6% à la rentrée

-

- - -

Il ne sera plus possible de trouver des paquets de cigarettes à moins de 6 euros chez les buralistes en septembre. Le tabac va augmenter de 6%, soit une hausse de 30 à 40 centimes par paquet. Quel va être l'impact de cette nouvelle hausse ? Reportage RMC à Toulouse...

Le pouvoir d’achat des fumeurs va encore en prendre un coup. Le ministre du budget Jérôme Cahuzac l’a confirmé mardi sur RMC/BFMTV : le tabac va de nouveau augmenter en septembre. Une forte hausse de 6%, soit 30 à 40 centimes par paquet. Il ne sera plus possible de trouver des paquets de cigarettes à moins de 6 euros chez les buralistes. Le gouvernement Ayrault poursuit donc le plan de hausse décidé par le gouvernement précédent, en accord avec la filière.
« De toute façon je continuerai à fumer », assure Marie-Lou, rencontrée par RMC dans un bureau de tabac de Toulouse, à une heure de route de la frontière espagnole. « Là-bas, ça coute 30% moins cher », annonce Jean-Christophe, qui « profite des vacances pour aller acheter des cigarettes en Espagne. 4 ou 5 cartouches, ça dépend ».

4 euros le paquet en contrebande

Et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas se rendre en Espagne, peuvent facilement se procurer des paquets de cigarettes à prix réduits. Pour cela, direction les petites ruelles du quartier Arnaud-Bernard, à Toulouse. C’est là que le reporter d’RMC a rencontré Bilel, un vendeur à la sauvette : « Ici ça coûte 4 euros, au bureau de tabac ça coûte 6 euros. Les cigarettes, ce ne sont pas des fausses, elles viennent d'Andorre. Ce n’est pas de la contrefaçon, c'est de la contrebande. C'est un petit marché, pour manger. Parfois la police vient et nous prends tous les paquets, et on a plus rien ».

« Le gouvernement ne pourra plus contrôler » la contrebande

Cette nouvelle hausse du tabac en septembre, dans ce contexte de concurrence espagnole et de contrebande, inquiète au plus haut point les buralistes. Gérard Vidal tient un bureau de tabac dans la ville rose. Il est également le président national des buralistes transfrontaliers et il l’assure : « Ces augmentations répétées du tabac vont entraîner l'explosion de la contrebande et remettent en cause de la politique de santé du gouvernement. 6 euros le paquet, cela devient dramatique. Aujourd'hui on en est à 20% de contrebande, si demain on passe à 30% le gouvernement ne pourra plus la contrôler. Ce produit, qui va arriver sur les marchés parallèles, il vient des pays de l'est, et il y a de tout sauf du tabac dans ces cigarettes de contrebande. Et ça on ne peut pas l'accepter ».

La Rédaction avec JW. Forquès