BFMTV

La cigarette électronique, un effet de mode chez les ados

Les jeunes sont séduits par l'éventail de goûts de la cigarette électronique

Les jeunes sont séduits par l'éventail de goûts de la cigarette électronique - -

A Paris, 6% des 12-14 ans auraient déjà testé la cigarette électronique, mais le tabac reste le produit le plus consommé par les jeunes. Reportage.

Face au succès grandissant de la cigarette électronique, qui compte déjà un million d'adeptes en France, les députés ont durci la législation en interdisant, jeudi, aux mineurs la vente de cet appareil sans tabac, aux effets encore mal connus.

A Paris, environ 6% des 12-14 ans ont déjà testé le produit. Les goûts séduisent les plus jeunes, même ceux qui n’avaient jamais touché à une cigarette de leur vie. Sans odeur, la cigarette électronique se révèle pratique pour se cacher. "Cela doit faire à peu près deux ou trois mois que j'ai commencé parce que je voulais tester les goûts différents", raconte une jeune fille au micro de BFMTV.

100 millions d'euros de chiffre d'affaires

Dans les boutiques, avant même l’application de la loi, on assure ne pas vendre aux adolescents. Pourtant tout semble fait pour les attirer, surtout l'éventail de goûts. 

L'inquiétude autour de l'utilisation de cet appareil, dont le marché avoisine les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, a grandi depuis la publication à la fin mai d'un rapport d'experts réunis autour du Pr Bertrand Dauzenberg, pneumologue et président de l'Office français de prévention du tabagisme, qui préconisait de "réglementer le produit, sa distribution et son utilisation."

A LIRE AUSSI:

>> Les députés ne veulent pas de cigarette électronique pour les mineurs

>> Marisol Touraine veut interdire la cigarette électronique dans les lieux publics

L. B. avec AFP