BFMTV

"L'état des stocks est assez préoccupant": l'EFS appelle les Franciliens à donner leur sang

Depuis le début du déconfinement, le dons du sang sont en baisse dans la région francilienne. Dans le même temps, les besoins ont augmenté dans l'ensemble des hôpitaux.

L'Etablissement français du sang en appelle à la générosité des Franciliens. Après un élan de solidarité constaté pendant le confinement, l'EFS fait face à une baisse des dons du sang depuis le 11 mai, date du début du déconfinement sur l'ensemble du territoire. 

"L'état des stocks est assez préoccupant dans la mesure ou nous sommes en dessous des seuils d'alerte qui doivent nous permettre d'organiser le don du sang dans notre pays", a prévenu ce mardi Stéphane Noël, président de l'EFS en Île-de-France, invité de BFM Paris. 

"Nous avons besoin d'une très forte mobilisation des Franciliens pour venir donner leur sang", résume-t-il. 

Pas de collectes en entreprise

Les dons sont d'autant plus urgents que "les besoins dans les hôpitaux ont augmenté depuis le début du déconfinement", note le responsable, notamment en raison de la reprise des interventions. "Les besoins en produits sanguins sont importants, un peu plus que la normale", selon le directeur de l'EFS en Île-de-France. 

L'établissement doit également composer avec la fermeture des entreprises, des universités, des lycées et des grandes écoles. Les collectes dans ces lieux représentent habituellement "20-25%, voire 30% certaines semaines" de l'activité de collecte, explique le responsable.

Pour faire un don, vous pouvez rendre sur le site de l'EFS à la rubrique "Où donner". Vous pourrez alors prendre rendez-vous. "Donner son sang, c'est simple, ça ne fait pas mal, ça ne prend qu'une heure et ça permet de sauver trois vies", rappelle Stéphane Noël. 

Benjamin Rieth