BFMTV
Santé

L'épidémie de Covid-19 a fait chuter de plusieurs mois l'espérance de vie en France, selon l'Insee

Dans le service de réanimation de l'hôpital de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le 24 septembre 2020

Dans le service de réanimation de l'hôpital de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, le 24 septembre 2020 - Lara BALAIS © 2019 AFP

L'Insee note également en 2020 une augmentation de 7,3% du nombre de morts par rapport à 2019.

L'épidémie de Covid-19 en France a entraîné une baisse de l'espérance de vie à la naissance de quasiment cinq mois pour les femmes et de six mois pour les hommes, a indiqué mardi l'Insee dans son bilan démographique 2020.

L'espérance de vie atteint 85,2 ans pour les femmes (-0,4 an par rapport à 2019) et 79,2 ans (-0,5) pour les hommes, soit une baisse bien plus forte que celle observée en 2015, année marquée par une forte grippe hivernale, selon l'Insee.

Augmentation "sans commune mesure" des décès

"En 2020, 658.000 personnes sont décédées en France, soit 7,3 % de plus qu’en 2019", écrit l'institut, précisant que "la pandémie de Covid-19 a particulièrement affecté les décès au printemps et en fin d’année".

L'Insee rappelle que la mortalité a augmenté en moyenne de 0,7% entre 2004 et 2014, de 1,9% entre 2014 et 2019, une hausse à mettre en parallèle avec "l’arrivée des générations nombreuses du baby-boom à des âges de forte mortalité".

"Mais l’augmentation en 2020 est sans commune mesure", précise l'institut. Le nombre de morts lors de la première vague, entre mars et mai, est évalué entre 25.000 et 30.000, avec un pic de décès la semaine du 30 mars.

L’augmentation du nombre de décès est particulièrement importante pour les personnes de plus de 65 ans, que l'on sait beaucoup plus gravement touchées par le Covid-19 que les autres tranches d'âges. Dans cette catégorie, "le nombre de décès en 2020 est supérieur de 43.000 par rapport à 2019, soit une hausse de 8,3 %".

Salomé Vincendon avec AFP