BFMTV

Durée, conditions, sécurité: comment se déroulent les visites dans les Ehpad?

Image d'illustration - Une personne âgée tenant le bras d'une aide-soignante dans un établissement EHPAD parisien

Image d'illustration - Une personne âgée tenant le bras d'une aide-soignante dans un établissement EHPAD parisien - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Les personnes âgées résidant en Ehpad peuvent à nouveau recevoir des visites de leurs proches depuis lundi, ainsi que celles vivant dans des établissements médico-sociaux ou hospitalisées en unités de soins de longue durée.

Depuis lundi, les résidents des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) peuvent à nouveau recevoir des visites de leurs proches. Un droit de visite strictement encadré, annoncé dimanche par le ministre de la Santé Olivier Véran, malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de nouveau coronavirus, particulièrement meurtrière dans les maisons de retraite.

Un protocole relatif aux consignes applicables sur le confinement dans les ESSMS (Établissement ou service social ou médico-social) hébergeant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap et unités de soins de longue durée, que BFMTV s'est procuré, a été adressé aux directeurs d'établissements lundi soir.

  • Qui décide des visites?

Si le droit de visite a été assoupli, les directeurs d'établissements sont chargés de "décider des mesures applicables localement, après concertation collégiale avec l'équipe soignante et en particulier les médecins coordonnateurs", indique le protocole. Les consignes et modalités peuvent donc varier d'un établissement à l'autre.

Pour bénéficier d'une visite, le ou la résidente doit formuler une demande. S'il n'a pas la possibilité de faire cette requête de sa propre initiative, "son avis est sollicité quant à l'éventualité d'une visite", précise le document.

Dans un premier temps, les visites ne seront pas possibles pour chacun. Parmi les résidents, sont prioritaires ceux "pour qui le confinement a un fort impact sur la santé physique et mentale". Ces priorités sont déterminées par le personnel soignant.

"En fonction des contraintes et de la situation de l'établissement, il pourra être envisagé d'ouvrir rapidement ces possibilités à l'ensemble des résidents."
  • Quelles sont les conditions à remplir?

Pour accéder à la visite, les proches doivent formuler une demande de rendez-vous à l'écrit. Cette dernière pourra "être dématérialisée". L'établissement doit ensuite leur préciser les règles qu'ils s'engagent à respecter pour le bon déroulement de la visite, notamment la durée qui a été fixée.

"Un courrier, email ou SMS de l'établissement définissant la procédure, les conditions, la méthodologie, le jour et l'heure de la visite doit être adressé aux proches en amont", précise le texte.

Les proches signent et s'engagent à respecter une charte de bonne conduite au contenu variable selon l'établissement.

  • Comment se déroule la visite?

La durée de la visite est fixée en amont. Elle varie selon plusieurs critères: "l'état de santé du résident, ses souhaits, la situation de l'établissement et les nécessités d'organisation."

Le protocole précise qu'une durée de référence de 30 minutes peut être choisie, en étant soumise à des adaptations au cas par cas. "Les visites ne peuvent, en tout état de cause, excéder une heure."

Les visites peuvent se dérouler dans trois lieux distincts: la chambre du résident, à l'extérieur (comme sur une terrasse, un jardin, ou encore un parking de l'établissement en fonction des possibilités) ou encore dans un espace réservé à l'intérieur de l'établissement, avec une entrée propre aux visiteurs et une autre pour les résidents. L'extérieur est à privilégier et la chambre est considérée comme un dernier recours.

Pour chaque visite, une ou deux personnes peuvent être présentes. Une personne lorsque la visite se déroule en chambre, deux personnes lorsqu'elle se déroule "dans les espaces de convivialité et en extérieur". Sauf s'il s'agit d'une visite à une personne en fin de vie, les personnes admises doivent impérativement être majeures.

Les noms et coordonnés des visiteurs seront consignés dans un registre qui sera archivé.

  • Quelles sont les conditions de sécurité à observer?

Le protocole communiqué aux directeurs d'établissements concernés insiste sur deux points: le respect des gestes barrières et des mesures de distanciation physique. Ces consignes doivent être rappelées en amont de la visite, ainsi qu'à son commencement.

Au cours de la visite, les proches ne doivent pas croiser d'autres résidents. A leur arrivée, les visiteurs doivent se laver les mains et se soumettre à une prise de température. Ils doivent également remplir un questionnaire afin de "confirmer l'absence de symptômes (...) au moment de la visite et dans les quinze jours qui la précèdent".

Le port d'un masque chirurgical est demandé, "apporté par les proches ou, si possible, mis à disposition par les établissements".

Echanges d'objets ou de denrées sont défendus. Avant et après chaque visite, les surfaces susceptibles d'être touchées sont désinfectées. Si la visite se déroule en intérieur, la pièce est aérée.

Alexandra Gonzalez et Clarisse Martin