BFMTV
en direct

Covid-19: plus de 80.000 personnes vaccinées cette semaine en France, dont 36.000 ce vendredi

Une infirmière prépare une dose de vaccin Pfizer-BioNTech lors d'une campagne de vaccination contre le coronavirus à l'hôpital de la Croix Rousse à Lyon en France le 6 janvier 2021

Une infirmière prépare une dose de vaccin Pfizer-BioNTech lors d'une campagne de vaccination contre le coronavirus à l'hôpital de la Croix Rousse à Lyon en France le 6 janvier 2021 - JEFF PACHOUD © 2019 AFP

D'autres départements pourraient également rejoindre la liste des zones où le couvre-feu est avancé.

Ce live est désormais terminé.

Merci de l'avoir suivi sur BFMTV.

Macron, Merkel et von der Leyen s'engagent à poursuivre la coordination européenne

Emmanuel Macron, Angela Merkel et Ursula von der Leyen sont "déterminés à poursuivre" la stragégie collective d'achats de vaccins par l'Union européenne, récemment attaquée notamment en Allemagne, a affirmé vendredi l'Elysée.

"Cette coordination européenne doit porter à la fois sur les commandes de vaccins et les sites de production en Europe", a ajouté l'Elysée dans un communiqué, après des appels successifs du président français à la chancelière allemande puis à la présidente de la Commission européenne.

Près de 20.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures

Le nombre de cas confirmés a été de 19.814 ce vendredi. Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au Covid-19 sur l'ensemble des personnes testées, est toujours en hausse, à 6% (contre 5,7% jeudi et 3,8% vendredi dernier).

Le nombre de patients hospitalisés s'élève à 24.377, soit 71 de moins que le total de la veille, avec 1445 nouvelles hospitalisations en 24 heures.

Le nombre de malades en réanimation, où un lit sur deux est occupé par un malade du Covid selon le Premier ministre, est de 2606, soit 33 de plus que la veille, avec 245 nouvelles admissions en 24 heures.

Avec 281 nouveaux décès à l'hôpital en 24h et une mise à jour des décès en Ehpad (plus de 300 morts dans ces structures depuis mardi), la maladie a désormais tué 67.431 personnes, dont 46.815 à l'hôpital, depuis le début de l'épidémie.

La présidente du RN émet des doutes sur l'efficacité du couvre-feu

Marine Le Pen a par ailleurs émis des doutes sur l'efficacité des couvre-feux, estimant que "la dernière fois qu'on a mis en place un couvre-feu de ce type, on s'est rendu compte que, en réalité, la circulation du virus s'était limitée avant".

Marine Le Pen juge "pas insensé" de prolonger les congés scolaires

Marine Le Pen a suggéré, pour lutter contre le Covid-19, de prolonger les congés scolaires.

"L'éventuel rallongement des vacances n'est pas du tout une décision insensée" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, a suggéré sur BFMTV la présidente du Rassemblement national depuis le Portugal, où elle est venue soutenir le petit candidat populiste à la présidentielle portugaise, André Ventura, patron de Chega.

Elle a cité des "études faites sur la première vague" montrant que "la fermeture des écoles, le télétravail et l'interdiction des grands rassemblements étaient les trois mesures les plus efficaces".

Biden estime que la distribution des vaccins a été une "mascarade"

La distribution des vaccins contre le Covid-19 par l'administration Trump a été "une mascarade", a accusé ce vendredi le président élu Joe Biden, qui sera investi dans 12 jours.

"Les vaccins nous donnent de l'espoir, mais la ditribution a été une mascarade", a-t-il déclaré depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware. "Cela sera le défi opérationnel le plus grand auquel nous ferons jamais face en tant que Nation", a-t-il ajouté.

36.000 personnes vaccinées contre le Covid-19 ce vendredi

36.000 personnes ont été vaccinées contre le Covid-19 en France ce vendredi, a annoncé Olivier Véran.

Depuis le début de la semaine, 80.000 personnes ont été vaccinées.

Renaud Muselier demande "la preuve de l'efficacité d'avancer le couvre-feu de 20h à 18h"

Renaud Muselier, président LR de la région Sud, conteste la décision d'avancer le couvre-feu à 18h dans les Bouches-du-Rhône.

"On n'a pas la preuve de l'efficacité d'avancer le couvre-feu de 20h à 18h, si on nous la donne on s'y pliera", a-t-il commenté sur BFMTV

La Haute-Savoie écartée d'un couvre-feu avancé

La Haute-Savoie faisait partie des départements évoqués pour passer potentiellement à un couvre-feu à 18h. Mais, selon nos informations, le département échappe finalement à cette restriction qui frappera, à partir de dimanche, 19 départements.

La Haute-Savoie reste donc en couvre-feu à partir de 20h jusqu'au 20 janvier.

L'administration Biden ne retiendra pas la 2e dose dans la distribution des vaccins

L'administration du futur président américain Joe Biden distribuera toutes les doses de vaccin contre le Covid-19 à disposition, plutôt que d'effectuer la rétention de la moitié des doses pour respecter les délais de la seconde injection, a rapporté vendredi CNN.

"Le président élu estime que nous devons accélérer la distribution du vaccin tout en continuant à s'assurer que les Américains qui en ont le plus besoin l'obtiennent aussi vite que possible", a affirmé à la chaîne TJ Ducklo, un porte-parole de l'équipe de transition de Joe Biden.

Les deux vaccins actuellement autorisés aux Etats-Unis, développés par Pfizer et Moderna, nécessitent que les bénéficiaires reçoivent une seconde dose dans un délai de trois ou quatre semaines respectivement. En éliminant l'obligation de retenir la moitié des réserves, les autorités espèrent amplifier le nombre de personnes qui pourrait recevoir le vaccin rapidement.

Mais retarder l'injection de la seconde dose réduirait le niveau de protection individuelle et l'Agence américaine des médicaments (FDA), comme l'immunologue et conseiller au gouvernement Anthony Fauci, s'y sont opposés.

La Belgique veut vacciner les jeunes adultes dès juin

La Belgique compte accélérer sa campagne de vaccination anti-Covid et être en mesure de commencer à vacciner en juin la population générale, à savoir tous les volontaires de plus de 18 ans, ont annoncé ce vendredi les autorités.

Jusqu'à présent, il n'était pas question de pouvoir traiter le public jugé non prioritaire avant l'été. Mais le calendrier publié ce vendredi par le Commissariat Covid-19, qualifié de "projection théorique" (sous réserve des livraisons de vaccins), prévoit désormais d'avancer, en général de quelques semaines, la vaccination de toutes les catégories prioritaires. Cela a pour effet d'accélérer l'ensemble du processus.

Ainsi il est envisagé de vacciner les personnels soignants des hôpitaux à partir de "fin janvier", avant même la fin de la première étape qui concerne les 1500 maisons de retraite du pays (résidents et personnel).

Après les personnels soignants viendront les plus de 65 ans et les patients jugés à risque (à partir de mars), puis les secteurs d'activité dits "essentiels" (avril), et enfin le reste de la population de plus de 18 ans dès juin, précise ce "plan par étapes".

Couvre-feu à 18h: "Ce n'est pas la bonne solution", pour Michèle Rubirola

A l'annonce de l'institution d'un couvre-feu à 18h dès dimanche dans les Bouches-du-Rhône, Michèle Rubirola, première adjointe divers hauche du maire de Marseille, s'est offusquée contre ce qu'elle "ne considère pas être la bonne décision".

"On travaille jusqu'à 18h, les commerces ferment à cette heure-ci, ça signifie qu'on va tous se retrouver à faire nos courses en même temps le week-end. Est-ce-qu'on a des preuves que c'est entre 18h et 20h qu'on se contamine le plus?", s'agace-t-elle sur notre antenne.

Plutôt que le couvre-feu, l'élue prône l'accélération de la stratégie vaccinale.

"Il faut favoriser la vaccination et arrêter d'empêcher les gens de vivre. Il faut arrêter de faire porter à la population les conséquences de quelque chose qui au début a mal été géré. On évitera les formes graves par la vaccination pas par le couvre-feu. Moi je crois à la vaccination, c'est tout", a-t-elle martelé.

Covid-19: le couvre-feu va être avancé à 18h dans les Bouches-du-Rhône

Le couvre-feu va être avancé à 18h dans les Bouches-du-Rhône à partir dimanche, a appris ce vendredi BFMTV de sources parlementaires. Ce département s'ajoute ainsi à la liste des nouveaux départements concernés par cette mesure restrictive, après le Bas-Rhin, le Vaucluse et le Cher.

Un premier cas du variant britannique détecté en Roumanie

Un premier cas du variant britannique du coronavirus, plus transmissible, a été détecté en Roumanie, sans qu'un lien avec le Royaume-Uni ait pu être établi à ce stade, a-t-on appris vendredi de source hospitalière.

Il s'agit d'une femme de 27 ans originaire de Giurgiu, qui "n'a pas quitté le pays selon ses déclarations et les éléments que nous avons pu réunir", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'hôpital de Bucarest où elle a effectué le test.

"Cela signifie que le nouveau variant du virus existe en Roumanie depuis un certain temps maintenant", a-t-il souligné. La malade présente des symptômes légers et se trouve actuellement à l'isolement à son domicile, "sous surveillance médicale", a précisé le ministère de la Santé dans un communiqué.

1325 décès en 24 heures au Royaume-Uni, un record

1325 personnes sont mortes du Covid-19 en 24h au Royaume-Uni, un record dans le pays. La veille, la barre des 1000 décès quotidiens avait été franchie.

L'évolution de l'épidémie ces deux prochaines semaines "déterminante" pour un éventuel rebond

L'évolution de l'épidémie de Covid-19 ces "deux prochaines semaines" sera "déterminante quant à un éventuel rebond" provoqué par les fêtes de fin d'année, a indiqué vendredi Santé publique France.

La "nette augmentation" du nombre de nouveaux cas de contamination relevés la semaine dernière est "peut-être le début des conséquences des rassemblements de fin d'année", mais il faudra voir si cette tendance se confirme et si le nombre de patients hospitalisés augmente à son tour, ce qui est "probable", ont expliqué les responsables de l'agence de santé lors d'une conférence de presse en ligne.

Ces dernières semaines, le nombre de contaminations en France s'est situé sur un "plateau" élevé, oscillant entre 10.000 et 15.000 nouveaux cas par jour.

Aucun effet indésirable grave du vaccin en France, selon l'agence du médicament

Aucun effet indésirable grave n'a été observé en France lors de cette deuxième semaine de vaccination avec le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, a indiqué ce vendredi l'Agence du médicament ANSM.

"Un cas d'effet indésirable non grave a été enregistré dans la base nationale de pharmacovigilance. Il concerne une diminution temporaire de certaines cellules immunitaires (lymphocytes)", précise l'agence sanitaire dans un point d'information.

Bien que déjà observé dans les essais cliniques, cet effet indésirable non grave n'a pas été retenu à ce jour pour figurer dans la notice du vaccin.

L'ANSM se dit "également attentive aux remontées d'effets indésirables survenus dans les autres pays" dans lesquels ce vaccin commercialisé sous le nom de Comirnaty est utilisé. L'analyse des cas de réaction allergique qu'elle a demandée à un centre de pharmacovigilance "confirme la survenue de façon extrêmement rare de réactions allergiques graves".

Un 2e vaccin autorité en France, celui de Moderna

La Haute autorité de Santé vient de donner son feu vert à l'utilisation en France du vaccin de Moderna.

Le vaccin contre le Covid-19 développé par Moderna "peut être utilisé chez les personnes de 18 ans et plus, y compris les plus âgées du fait de son efficacité et de son profil de tolérance globalement satisfaisant", a ainsi estimé la Haute autorité de santé (HAS).

Ce vaccin, qui a reçu mercredi l'autorisation de commercialisation de l'Union européenne, devient ainsi le deuxième à pouvoir être utilisé en France après celui de BioNTech/Pfizer, qui avait eu le feu vert de la HAS le 24 décembre.

Le régulateur européen recommande l'utilisation de 6 doses par flacon du vaccin Pfizer/BioNTech

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé vendredi l'utilisation d'une dose supplémentaire par flacon du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19, passant de cinq à six doses, augmentant ainsi les capacités de vaccination de 20%.

"Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA a recommandé de mettre à jour les informations sur le produit de Comirnaty afin de préciser que chaque flacon contient six doses du vaccin", a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

L'agence basée à Amsterdam a autorisé le 21 décembre ce vaccin mis au point par l'alliance de l'américain Pfizer et de l'allemand BioNTech, pour lequel la Commission européenne a aussitôt donné son feu vert.

L'utilisation d'une dose supplémentaire par flacon permettra d'accélérer le nombre de personnes vaccinées en Europe, où les campagnes de vaccination ont commencé le 27 décembre. Pour ce faire, des seringues spéciales doivent être utilisées car il est possible que des seringues standards ne permettent pas d'extraire une sixième dose d'un flacon, a précisé l'EMA.

Le Royaume-Uni autorise le vaccin de Moderna

Le Royaume-Uni autorise un troisième vaccin, celui de Moderna a indiqué le ministère de la Santé britannique ce vendredi.

Une décision de l'EMA sur le vaccin AstraZeneca "possible" fin janvier

Une décision sur l'autorisation au sein de l'UE du vaccin AstraZeneca/Oxford contre le Covid-19 pourrait être prise fin janvier, a estimé ce vendredi l'Agence européenne des médicaments (EMA), mise sous pression par les Etats membres.

"Après avoir reçu plus de données de la société, l'EMA s'attend à ce qu'AstraZeneca soumette une demande de mise sur le marché conditionnelle pour son vaccin la semaine prochaine, avec une conclusion possible fin janvier", a déclaré l'agence basée à Amsterdam à l'occasion d'une réunion publique.

Le Cher à son tour placé en couvre-feu dès 18 heures

La liste continue de s'allonger. Le Cher sera également concerné dès dimanche par le couvre-feu avancé dès 18 heures, indiquent des sources concordantes à BFMTV. Retrouvez tous les départements concernés sur notre carte.

Le Vaucluse va passer à son tour en couvre-feu à 18h à partir de dimanche

Le Vaucluse va passer en couvre-feu à 18h à partir de dimanche, indiquent des sources concordantes à BFMTV.

Pfizer affirme que son vaccin peut "neutraliser" une mutation des variants britannique et sud-africain

Le vaccin BioNTech/Pfizer peut "neutraliser" une mutation des variants britannique et sud-africain, affirme Pfizer dans un communiqué publié ce vendredi.

Le Bas-Rhin basculera en couvre-feu dès 18h à partir de dimanche

La préfecture du Bas-Rhin indique à BFMTV que le département basculera en couvre-feu à 18 heures à partir de dimanche.

Le secrétaire d'État au Tourisme appelle les Français qui ont réservé leurs vacances d'hiver à ne pas annuler

Pourra-t-on skier lors des vacances d'hiver? Le secrétaire d'État au Tourisme incite "les Français, les futurs vacanciers qui ont d'ores et déjà fait des réservations de les conserver". Les professionnels "se sont engagés à ce que les annulations puissent se faire plus tard, sans pénalité", a expliqué Jean-Baptiste Lemoyne sur BFMTV.

Faut-il pour autant réserver si on ne l'a pas déjà fait? Grâce à ces "conditions commerciales très flexibles, très souples", "je pense que les gens peuvent regarder, se renseigner, éventuellement poser des options, des réservations", a répondu le secrétaire d'État. "Ils auront cette faculté le cas échéant de revenir dessus si la situation ne s'améliore pas."

Vaccins Covid: 2,6 millions de doses livrées en France d'ici fin janvier

Quelque 2,6 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 seront livrées en France d'ici fin janvier, a assuré vendredi sur Europe 1 la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

Interrogée sur le nombre de doses effectivement livrées dans un contexte de démarrage plus lent des vaccinations en France que dans d'autres pays européens, elle a répondu qu'"il y en a 520.000 par semaine et donc on arrive à la fin du mois aux alentours de 2,6 millions de doses livrées".

L'UE a conclu un accord pour l'achat de 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech

L'Union européenne a conclu un accord pour l'acquisition de 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, doublant ainsi la quantité déjà commandée, a annoncé ce vendredi la présidente de la Commission Ursula von der Leyen lors d'une conférence de presse.

Bruxelles prévoit une commande ferme de 200 millions de doses supplémentaires du vaccin mis au point par l'alliance de l'Américain Pfizer et de l'Allemand BioNTech, avec une option pour 100 millions de plus, précise un communiqué de la Commission. Cela permettrait à l'UE d'acquérir jusqu'à 600 millions de doses de ce vaccin autorisé depuis le 21 décembre.

Pas de variant britannique détecté pour l'instant dans le "cluster à risque" en Bretagne

C'était l'un des "clusters à risque" évoqués par le ministère de la Santé jeudi: "une forme variante du virus" avait été détectée dans une unité de soins de longue durée du Pôle Gériatrique Rennais de Chantepie.

Cédric Arvieux, infectiologue au CHU de Rennes, indique ce vendredi matin sur BFMTV que le variant britannique n'a pas pour l'instant été détecté dans les prélèvements. Une information confirmée par l'ARS Bretagne dans un communiqué.

"C'est un variant qu'on a déjà isolé au mois d'octobre et ce n'est pas une souche britannique", explique-t-il. "Je pense qu'il y a une confusion entre variant britannique et variant tout court. Ca change pas grand chose, quand il y a des clusters, il faut investiguer, dépister."

Lieux culturels: Roselyne Bachelot ne veut pas s'engager sur une nouvelle date de réouverture

Interrogée ce vendredi matin sur Franceinfo, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot ne veut pas s'engager sur une nouvelle date de réouverture des lieux culturels: "Ne recommençons pas à enfermer la décision politique dans des dates [...] Je ne prends pas d'engagement", a-t-elle déclaré. Les dates du 15 décembre, puis du 7 janvier, considérées par beaucoup comme des dates de réouverture étaient des dates de revoyure, pour réexaminer le dossier, a-t-elle précisé.

Alain Fischer "pas favorable' à un passeport vaccinal

L'immunologue confie ne pas être favorable à un passeport vaccinal en France qui pourrait donner l'accès à certains lieux publics uniquement aux personnes vaccinées contre le coronavirus.

Alain Fischer: "sur la consultation médicale, on peu aujourd'hui simplifier"

Le Pr Alain Fischer reconnaît que le délai entre la consultation médicale et la vaccination peut être revu.

Alain Fischer: "il faut que la deuxième dose soit administrée au plus tard au bout de six semaines"

Interrogé sur le choix de plusieurs pays de décaler davantage le délai entre la première et la deuxième dose du vaccin Pfizer, Alain Fischer explique qu'"il faut que la deuxième dose soit administrée au plus tard au bout de six semaines".

Alain Fischer: '"il y a un peu moins d'un million de doses disponible en France"

L'immunologue et "Monsieur Vaccin" du gouvernement Alain Fischer annonce que la France dispose d'un peu moins d'un million de doses du de vaccin contre le Covid-19.

Alain Fischer, le "monsieur vaccin" du gouvernement, est l'invité de BFMTV-RMC à 8h30

Jean Castex et Olivier Véran ont annoncé toute une panoplie de mesures pour accélérer la vaccination, critiquée pour sa lenteur au démarrage. Après les 20.000 personnes vaccinées en dix jours, encore 27.000 à 28.000 devaient être vaccinées ce jeudi, a précisé le ministre de la Santé sur BFMTV.

Le "monsieur vaccin" du gouvernement, Alain Fischer, sera l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC à 8h30.

Le "monsieur vaccin" du gouvernement, Alain Fischer, est l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, le 8 janvier 2021.
Le "monsieur vaccin" du gouvernement, Alain Fischer, est l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, le 8 janvier 2021. © BFMTV

Pratiquement 4000 morts du Covid-19 en une journée aux Etats-Unis, un record

Les États-Unis ont enregistré jeudi un nouveau record de décès sur 24 heures, en atteignant quasiment la barre des 4000 morts quotidiens (3936), selon les chiffres de l'université Johns Hopkins qui font référence.

Dans le même temps, le pays a enregistré plus de 265.000 nouvelles contaminations, selon un relevé effectué chaque jour à 20h30 locales par l'AFP des chiffres de l'université, actualisés en continu.

Les principales annonces de Jean Castex jeudi

Maintien des restrictions sanitaires en vigueur, accélaration de la campagne de vaccination... Voici les principales annonces de Jean Castex lors de sa conférence de presse de ce jeudi.

• Une décision sera prise ce vendredi quant à une extension du couvre-feu dès 18h00 à 10 nouveaux départements: le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Côte d’Or, l'Yonne, le Cher, l'Allier, la Haute-Savoie, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

• Les bars et restaurants ne rouvriront pas avant "a minima mi-février". Un point sera fait avec les professionnels de la montagne le 20 janvier pour étudier une éventuelle réouverture des remontées mécaniques début février.

• Deux "clusters à risque" du variant britannique du coronavirus, plus transmissible, ont été détectés en France, en Bretagne et en Ile-de-France.

• 45.000 personnes ont été vaccinées au cours des cinq derniers jours. Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner "à partir de lundi 18 janvier". Ils pourront prendre rendez-vous à partir du 14 janvier.

Vers une extension du couvre-feu à 18h à 10 nouveaux départements

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'épidémie de coronavirus. "Hors de question de baisser la garde" pour Jean Castex: inquiet d'une situation sanitaire "plus fragile", menacée par le variant britannique plus contagieux, le Premier ministre a maintenu ce jeudi toutes les restrictions sanitaires en vigueur.

Déjà en vigueur dans 15 départements depuis une semaine, le couvre-feu à 18 heures devrait par ailleurs être étendu ce vendredi à 10 nouveaux départements.

BFMTV