BFMTV
Santé

Covid-19: le risque de contamination 8 fois moins important chez les personnes vaccinées

Une seringue de vaccin Pfizer - Image d'illustration

Une seringue de vaccin Pfizer - Image d'illustration - Joseph Prezioso © 2019 AFP

Selon une étude de la Drees, la vaccination réduit très largement le risque d'être admis en soins critiques en cas de contamination au Covid-19.

En déplacement ce vendredi sur le tarmac de l'aéroport d'Orly, le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon a tenu à saluer "un effort de solidarité nationale" alors que quelque 300 soignants étaient sur le point d'embarquer pour les Antilles, où le Covid-19 circule toujours très fortement.

Lors de sa prise de parole, ce dernier a également avancé plusieurs données qui illustrent encore plus le bénéfice de la vaccination en France. Selon lui, "huit fois moins important chez les personnes vaccinées", citant une nouvelle étude réalisée en France au mois d'août, et "11 fois moins important d'être admis en soins critiques."

"La vaccination diminue considérablement le risque, et donc c'est un message très important aux personnes qui douteraient encore", a encore martelé Jérôme Salomon.

La preuve par le test RT-PCR

Ce vendredi en effet, une nouvelle étude de la Drees (Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques) vient corroborer l'affirmation du Directeur général de la Santé. Réalisée à partir des trois principales bases de données sur la crise Covid-19: SI-VIC (hospitalisation), SI-DEP (dépistage) et VAC-SI (vaccination), cette dernière doit permettre de réaliser "un suivi selon le statut vaccinal des personnes testées positives au Covid-19 et des personnes hospitalisées."

Et les résultats sont sans appel. Sur une période allant du 2 au 8 août, il a été démontré que le nombre de tests RT-PCR positifs est de 50 pour 100.000 habitants vaccinés, un chiffre qui bondit à 400 pour 100.000 habitants non-vaccinés.

"À taille de population comparable, le taux de tests RT-PCR positifs est donc près de 8 fois plus faible pour les personnes complètement vaccinées", peut-on lire dans le communiqué de la Drees.

Plus de non-vaccinés en réanimation

Une tendance confirmée par les entrées à l'hôpital, puisque cette même étude souligne que sur la même période, 84% des admissions en soins critiques et 76% des admissions en hospitalisation conventionnelle sont le fait de personnes non-vaccinées. À l'inverse, les patients complètement vaccinés représentent 9% des admissions en soins critiques et 17% des admissions en hospitalisation conventionnelle.

"Ainsi à taille de population comparable, il y a 11 fois plus d’entrées en soins critiques parmi les non-vaccinés que parmi les complètement vaccinés", apprend-on encore.

En outre, le document rappelle qu'à date, "en population générale, la part des personnes non vaccinées est de 38% et celle des personnes complètement vaccinées de 47%."

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV